4--Cueillir avec foi et sans détruire

-Allez dans la nature avec une intention précise avec les outils nécessaires pour la récolte ( daba, houe , machette, sécateur, panier, sac en toile ou en papier. La machette servira pour les écorces, le sécateur pour les feuilles, la daba et la machette pour les racines. En chemin restez concentrer sur votre objectif.

-Identifiez bien la partie à chercher : feuilles, fleurs racines, latex, écorces, etc.

- Ne cueillez jamais la totalité d'une production, laissez sur place toujours au moins un tiers des plants. Il faut explorer autour de la plante afin de s'assurer qu'il existe d'autres spécimens de son espèce.

 - Ne ramassez jamais un spécimen isolé ou les espèces présentes en haute montagne.

 - Ne déracinez pas une plante, à moins de vouloir utiliser spécifiquement la partie souterraine ou la plante entière. Faites-le uniquement pour les espèces répandues et localement abondantes.

 - Cueillez délicatement pousses, feuilles ou fleurs entre le pouce et l'index en les coupant avec l'ongle  ou le sécateur pour éviter de déraciner la plante.

 - Ne cueillez que quelques feuilles sur chaque espèce et selon sa taille. Utiliser toujours le sécateur car la machette laisse parfois des écorchures sur le reste de la plante. La plante a besoin de photosynthèse pour se renouveler. Laisser suffisamment d’organes pour permettre la reproduction.

-Utiliser celles des rameaux principaux et laisser au moins la moitié pour ne pas trop entraver le métabolisme de la plante. Si les feuilles sont trop grandes, comme celles du bananier, les fendre selon l'axe de symétrie sans affecter la nervure principale.

 - Ne cueillez pas toutes les fleurs et les graines d'une plante annuelle, elle en a besoin pour se reproduire l'année d'après. Vous allez revenir et d’autres passeront après vous. Vous n’êtes pas seul dans la nature. Les abeilles et les oiseaux passeront aussi afin d’assurer la reproduction de l’espèce.

 - Les baies et les noix sont en saison la nourriture principale d'animaux sauvages tels que les oiseaux ou les écureuils, n'oubliez pas de leur en laisser. Les animaux assurent la dispersion et la reproduction de l’espèce, pensez-y.

-Ameublir le sol pour faciliter l'extraction sans danger pour la plante des racines. N'enlever  que les racines secondaires de façon à ne pas affecter la tige principale. Rechausser convenablement le spécimen avec la terre enlevée. N’oublier pas que c’est par les racines que la plante tire ce dont elle a besoin du sol.

-Enlever les écorces par endroit dans l’axe vertical pour faciliter la circulation de la sève vers le haut et la reconstitution de la portion d’écorce enlevée.

-Notez ou étiquetez les récoltes pour ne pas vous embrouiller après dans l’identisation de vos plantes.

 - Laissez les plantes toxiques en place, les plantes à épines, elles contribuent à l'écosystème. Tout a sa place dans la nature et Dieu n’a rien crée d’inutile.

 Prière de voir les illustrations ci-dessous.

prendre-fruits-fleurs-et-semence-tout-en-permettant-la-reproduction.jpgenlever-une-tige-avec-feuilles-sans-tuer-l-arbre.jpgenlever-une-portion-d-ecorce-sans-tuer-l-arbre.jpgcomment-enlever-une-racine-sans-tuer-l-arbre.jpg

 

 

 F1=Enlever fleurs, fruits et semence en laissant suffisamment d'organes pour permettre la reproduction.

 F2=Laisser au moins la moitié des tiges pour ne pas entraver la vie de la plante

 F3= Enlever les écorces de part et d'autres sans entraver la circulation de la sève qui est le sang de la plante.

 F4=Enlever les racines secondaires et remettre  la terre pour ne pas entraver la vie de la plante.

8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

jeannot
  • 1. jeannot | 07/04/2014

Bonjour
Merci pour les bons conseil;je vous remercie pour tout ce savoir
continuez Dieu vous benit.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau