9-Principes actifs de la plante

Les principes actifs de la plante

Comme je l’ai dit dans la partie « récolte et disposition »la plante verte est vivante et capable de créer de la matière vivante, organique à partir de la matière inerte, minérale, etc. C’est le même souffle Divin qui anime toute vie (les plantes, les animaux, l’homme, la femme, les microbes, les virus, etc). La plante nous fourni tout ce dont nous avons besoin pour vivre et nous soigner. Cinq groupes principaux de matière organique sont élaborés par la plante : glucides, lipides, protides, sels minéraux et vitamines.

Comme les animaux et nous, les plantes produisent des déchets inutilisables par l'organisme. Les plantes ne disposant pas d'organes excréteurs spécifiques, leurs déchets sont stockés dans la plante ou éliminés sous formes diverses. Le gaz carbonique est rejeté sous forme gazeuse mais les  déchets solides restent dans la plante et deviennent nos médicaments une fois dans notre organisme. Ainsi nous avons : les alcaloïdes, les essences, les résines, les  mucilages, les gommes, les latex, les  pigments, les tanins, les hétérosides, les acides organiques, etc. Toute notre dépend de la plante et de la nature et nous avons grand intérêt à protéger la nature et l’environnement.

 Les alcaloïdes sont des substances organiques azotées complexes qui ne sont synthétisées que par les plantes et qui exercent des effets physiologiques considérables sur l'organisme humain. Ils constituent avec les hétérosides ( dérivé d’un glucide) la plus grande partie des principes actifs des plantes médicinales. On connaît quelque cinq mille alcaloïdes naturels. Les algues et les mousses n'en possèdent pas, ils sont rares chez les champignons, les ptéridophytes et chez les gymnospermes. Chez les angiospermes, quelques familles en sont particulièrement bien pourvues: les liliacées, les solanacées,' les rubiacées, les papavéracées, les loganiacées, les apocynacées. Les alcaloïdes peuvent se concentrer dans différents organes: racine, écorce, feuille, fruit, graine... Certains agissent comme excitant du système nerveux, citons la strychnine, pilocarpine, ou comme dépresseur du système nerveux citons la morphine, l'atropine. D'autres enfin agissent au niveau des vaisseaux; ce sont des hypertenseurs tel l'éphédrine ou des hypotenseurs tel la réserpine.

Les latex sont des liquides de couleurs variables: laiteux blanc, jaunâtre, brun jaune ou rougeâtre, se coagulant à l'air libre et de composition fort complexe. On y retrouve notamment des glucides organiques, des sels minéraux, des tanins, des mucilages, des terpènes (caoutchouc), des alcaloïdes et même des enzymes. Ils s'accumulent dans des tubes ramifiés ou non, les laticifères. Certaines familles de plantes supérieures sont réputées pour leur latex: les euphorbiacées, les papavéracées, les astéracées. En pharmacologie, les latex sont intéressants pour les principes actifs qu'ils renferment.

Les essences ou huiles essentielles formées de composés aromatiques et de terpène sont des substances volatiles odorantes que l'on rencontre dans tout le règne végétal. Elles abondent dans certaines familles, notamment chez les lanacées, les apiacées, les myrtacées, les lauracées, les poacées. Tous les organes de la plante peuvent en contenir. Outre le rôle de condiment, stimulant de l'appétit et de la digestion, certaines drogues, riches en essences ont des propriétés pharmacodynamiques très diverses: antiseptique des voies respiratoires, antispasmodique, cholagogue, vermifuge... En usage externe, les essences sont utilisées dans les préparations cicatrisante, anti-inflammatoire, révulsive, rubéfiante. Elles sont également utilisées en parfumerie et dans la préparation des cosmétiques.

Les tanins sont des substances extrêmement complexes (phénoliques) de nature variée. Ils se rencontrent en faible quantité dans la plupart des plantes, toutefois certaines familles sont réputées pour leur richesse en tanins: les conifères, les fagacées et les rubiacées. Ils se retrouvent dans tous les organes de la plante. En usage interne, les tanins sont des antidiarrhéiques. En usage externe, ils servent surtout pour leurs propriétés astringentes et anti-inflammatoires; tous les tanins précipitent et dénaturent les protéines des tissus pour former avec elles des composés insolubles: le précipité (sur la muqueuse ou la peau) forme une pellicule dure qui se rétrécit et qui protège les tissus sous-jacents (fonction astringente). De plus, ils ont une action vasoconstrictrice sur les petits vaisseaux sanguins.

Les gommes sont des substances de nature glucidique qui exsudent des organes végétaux naturellement ou à la suite d'un traumatisme et dont la formation enchaîne la destruction des constituants des parois cellulaires. Certaines familles sont particulièrement riches en gommes, notamment les fabacées, les mimosacées, les sterculiacées, les rosacées. Les gommes servent d'émollients, de lénitifs et d'antidiarrhéiques. Elles sont également employées dans la préparation de nombreuses formes pharmaceutiques: émulsions, granulés, gelées, crèmes.

Les mucilages proviennent de la décomposition de la cellulose, de l'hémicellulose, de la callose, de la lignine, mais surtout de la transformation des composés pectiques de la paroi cellulaire. Ils existent chez un grand nombre de végétaux et dans un grand nombre d'organes. Ce sont des émollients et des régulateurs du transit intestinal.

Les résines dérivent des essences par oxydation. Les oléorésines sont des mélanges d'essences et de résines tandis que les gommes résines sont des mélanges de gomme et de résine. Ces produits, très généralement formés dans un appareil sécréteur spécialisé, sont utilisés en usage interne pour leurs propriétés stupéfiantes, purgatives, expectorantes et vermifuges. En usage externe, elles sont principalement employées comme cicatrisants. 

7 votes. Moyenne 4.43 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau