La magie de la masticaton

.L’homme contemporain ne sait plus manger et il avale au lieu de bien mastiquer oubliant  ainsi que l’estomac n’a pas de dents. De nos jours, nous faisons tout à la hâte. Nous mangeons mal, nous respirons mal, nous vivons mal et nous nous soucions peu de notre santé par les méthodes naturelles. Notre mauvaise façon de vivre entraine à la longue des désordres de divers ordres dans notre organisme. On ne mange plus, on liquide le repas car on est toujours préoccupé. Beaucoup ont perdu les bonnes manières de se mettre à table et les salles à manger ne jouent plus leur rôle de rendre le repas en famille sacré. La famille n’est jamais ensemble. Si un membre n’est pas absent, un autre est occupé à autre chose. Or, la famille doit prendre le temps à table et chacun doit bien mastiquer et bien savourer consciemment ce qu’il mange. La mastication joue un rôle physiologique important.

En effet, l’aliment bien mâché est plus facilement attaqué par les sucs digestifs. Cela permet en plus à la mâchoire de faire travailler ses muscles et un muscle qui ne travaille pas s’atrophie. De plus la digestion des farineux commence dans la bouche par l’imprégnation de salive qui contient la ptyaline, saccharifiant l’amidon cuit et le transformant en glucose ( sucre ) assimilable. Même pour la viande, digérée dans l’estomac, elle sera mieux attaquée par le suc gastrique si elle est coupée et broyée en petits morceaux. Retenons que l’estomac digère et évacue plus rapidement les aliments bien triturés.  Or, tout retard de vidange de l’estomac s’accompagne de l’augmentation du taux d’acidité du suc gastrique, due  en partie à l’acide chlorhydrique, en partie à des acides lactiques et autres produits et fermentation. Ajoutons-y les produits nocifs élaborés par les microbes et spores, hôtes habituels de l’estomac. Nous devons bien mâcher les aliments afin de permettre à chaque organe de jouer pleinement sa partition, notre santé en dépend. La tachyphagie ( habitude de manger trop vite) est à l’origine de beaucoup de maladies (acidité de l’estomac, ulcère, diabète, amaigrissement, affaiblissement, malnutrition). Une bonne mastication permet d’obtenir un rendement supérieur avec  peu d’aliment. Ce qui fait que celui qui mâche bien ses aliments peut se nourrir convenablement avec moins de nourriture. Une bonne alimentation  repose sur la qualité et non la quantité. IL faut manger équilibré et bien mastiquer les aliments. On s’attachera à faire travailler les deux côtés de la mâchoire afin d’équilibrer leur développement et d’éviter des asymétries.  

L’aliment (surtout les glucides) restera dans la bouche tant qu’il n’aura pas été trituré, réduit en fine bouillie afin d’en extraire toute la saveur car la digestion des glucides commencent déjà dans la bouche sous l’action de la salive. Les protides  passeront moins de temps dans la bouche pourvu que les viandes soient bien déchiquetées avant de tomber dans l’estomac. Chacun doit prendre son temps à table en temps normal. Chaque repas en famille doit être une petite fête.  Chaque chef de famille doit y veiller. Ce qu’on perd en temps  à table, on le gagne en santé et ce n’est donc pas du temps perdu sinon un jour ce temps vous rattrapera en hospitalisation à l’hôpital. Le père de la médecine moderne , le Grec HIPPOCRATE de KOS en Egée proclamait «  Que l’aliment soit ton unique médecine »

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau