02-Micro-sein : cause N°1

04-Micro-seins: Causes hormonales.

Remarque.

 Ni trop gros, ni trop petit et toujours proportionnel à la poitrine de chaque femme. La taille, la grosseur, la rondeur des seins sont les signes d’une vraie femme qui a bien traversé la puberté avec un bon équilibre hormonal des différentes hormones sexuelles  dites gonadostimulines( les estrogènes, les  progestérones, les prolactines, etc). Cela fait évidemment parti des caractères sexuels secondaires de la femme. La jeune fille est en train de devenir femme. Le volume des seins est nécessaire et  les hommes les préfèrent volumineux pour leur succion et leur belle prise sans oublier l’excitation procurée. En effet, Dieu a crée les seins pour l’allaitement mais dans la pratique c’est pour les hommes car ils s’en occupent  avec douceur mieux que les bébés. Le bébé attrape,  tire les seins avec vigueur  et tête 3 à 12 mois pour croitre mais les maris  le font par plaisir sexuel et avec douceur toute la vie ou presque en dehors des périodes d’allaitement de madame pour détendre le couple. De plus physiquement, le volume des seins est un des traits anatomiques qui contribue à séduire l les hommes.

Mais, toutes les femmes ont-ils eu la possibilité d’avoir de gros seins ?

Cause fondamentale

La première cause est un déficit hormonal : insuffisance d’œstrogène et excès de testostérone. La puberté est due à la maturation du système nerveux central qui aboutit à la disparition du frein inhibant l'hypothalamus antérieur. Cette inhibition une fois levée, les centres hypothalamiques vont stimuler l’hypophyse qui va secréter deux gonadostimulines FSH et LH et sous l’influence des gonadostimulines les ovaires vont se mettre à secréter les hormones sexuelles. Ainsi, à partir de 6 ou 7 ans chez la petite fille, des œstrogènes sont sécrétés en petite quantité  progressive par les ovaires jusqu’à un pic entre 9 et 11ans, âge de la puberté. La jeune fille, voit apparaitre les premiers signes qui feront d’elle une femme dans quelques années : pilosité, fesses, seins, menstrues,  etc.  Sous l’action des œstrogènes les seins se forment bien dans leur rondeur et apparence, se développent rapidement. Le développement est le  repère principal  de la puberté : il apparait d’abord une surélévation des mamelons, puis la glande mammaire proprement  dite se développe avec accroissement du mamelon et pigmentation des aréoles. A 15 ou 16 ans,  les organes sexuels changent de ceux d'un enfant en celui d'un adulte. La jeune fille devient femme à tout point de vue. Les organes génitaux externes s’agrandissent. L'effet des œstrogènes sur les seins devient bien remarquable : dépôt de graisse, rondeur, luisance, attraction, développement des tissus du sein et croissance d'un système malléable étendu. Pour que les seins ne se développement pas sans arrêt, Mère nature à tout prévu. A 16 ans   la puberté prend fin et le niveau d'œstrogènes chute drastiquement pour s’équilibrer avec les autres hormones (progestérone, prolactine, testostérone). Toutes  hormones seront secrétées dans une certaine proportion dont Dieu seul a le secret pour déterminer les différents états de la jeune fille devenue désormais femme à tout point de vue.

En effet, d’autres hormones (progestérone, prolactine, testostérone) qui sont aussi sécrétées  par les ovaires après la puberté   viennent limiter et compléter l’action des œstrogènes.  La progestérone et la prolactine sont responsables de la croissance des lobules, des alvéoles, des structures des seins et de la limitation de son volume.  Les œstrogènes lancent la croissance du sein et sont responsables de l'aspect externe caractéristique du sein mature et les deux autres viennent parfaire le reste. La testostérone est fournie en très petite quantité chez la femme avec un rôle mineur et son taux détermine le tempérament de la femme et sa libido. Son excès peut ralentir le développement des seins chez la femme  car elle est bonne pour les garçons et non pour les femmes. N’oublions pas que homme et femme sont composés des mêmes éléments en plus ou en moins suivant le sexe pour ne pas tomber dans l’homosexualité. L’homme qui a en trop les hormones féminines sera un homme dehors et femme en son intérieur avec une tendance facile vers l’homosexualité. L’éducation peut lui permettre de rester homme et de devenir vrai homme.  Le même phénomène s’observe chez les femmes. De ce point de vue, les homosexuels ont plus besoin de compréhension et non de condamnation. Prions pour eux car c’est un choix qui reste difficile et si vous leur enlevez le sexe du moment tout le reste appartient au sexe contraire.  Par ailleurs, sur le plan hormonale, la femme est très instable par nature et c’est cela qui détermine son état (bon développement des seins,  menstrues, conception, accouchement, allaitement, tempérament, ect).

En d’autres, termes retenons que  les œstrogènes facilitent la croissance des seins,  la progestérone limite l’action des œstrogènes, favorise le développement des lobules et des alvéoles des seins faisant proliférer les cellules alvéolaires pour agrandir et devenir sécréteuse en nature. Cependant, la progestérone ne fait pas sécréter des alvéoles le lait à moins que stimulé par la prolactine du pituitaire. Le rôle de la prolactine est donc la sécrétion du lait en cas d’allaitement. Chaque hormone à son rôle bien déterminé et prend ponctuellement le dessus sur les deux autres quand elle est à l’œuvre et c’est l’une des merveilles de l’intelligence divine. Il faut en tirer des leçons et savoir  s’éclipser ou minimiser son rôle en cas d’inutilité. Il faut apprendre à céder la place pour se rendre utile en d’autres occasions.

La moindre insuffisance ou l’excès d’une hormone  se fera sentir chez la femme par un sein peu ou trop développer, règles insuffisantes, règles trop abondantes, règles irrégulières, fibromes, problème de stérilité, défaut de lait, baisse de libido, sécheresse vaginale, etc. En effet,  chez les femmes où les ovaires ne produisent pas les quantités suffisantes d’œstrogène et de progestérone les seins seront  sous développés. En cas de déficit de prolactine, la jeune maman n’aura pas de lait pour allaiter son bébé. L’excès d’œstrogènes est à l’origine d’un développement excessif des seins, de règles abondantes, etc. leur insuffisance peut-être à l’origine de petit sein, de règles insuffisantes, de baisse de libido ou de sécheresse vaginale.  Pendant que les femmes vieillissent, les ovaires commencent lentement à produire moins d'hormones, ayant pour résultat de plus petits seins, des seins affaissés et des troubles de la ménopause.

Il  est prouvé  qu’un apport suffisant en œstrogène et progestérone associé à des massages spécifiques  peuvent faciliter la croissance des seins si la femme a de bons récepteurs. Tout programme d’agrandissement des seins, fesses, cuisses et autres doit tenir compte de ces facteurs. Toutes les  femmes rêvent d'avoir une poitrine plus généreuse avec des seins sexys, de quoi au moins dévoiler un joli galbe. Même si  la nature n’a pas été généreuse envers vous après toutes les phases de la puberté et si vous ne désirez pas passer  sous le bistouri, notre programme est là pour vous. C’est un programme complet contenant le savon, la crème tonisex GS pour des massages spéciaux qui activent la circulation au niveau des seins et de la poitrine et la poudre tonisex GS riches en phyto-œstrogènes  qui apporte à vos seins composés de glandes et de graisses tout ce dont il ont besoin en hormones et micronutriments pour bien croitre. Vous ne pouvez pas échouer et vous aurez avec un peu de patience la poitrine et les seins de vos rêves. Vous n’avez rien à perdre et cela vaut la peine d’être essayé. 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau