La goutte.

Comprendre le mal

La goutte  fait partie des rhumatismes inflammatoires d'origine métabolique. . Les causes premières de la maladie sont à rechercher au niveau d'un déséquilibre alimentaire, d'un mode de vie sédentaire. Le facteur héréditaire et familial est également important.  Elle est due à l'accumulation d'acide urique dans le sang et à sa précipitation dans les articulations, sous forme de cristaux. En effet l’acide urique est une toxine qui ne doit pas dépasser un seuil dans le sang au delà duquel l’organisme pour sa survie le précipite et le renvoie vers les articulations où ils sont supposés lui causer moins de dommage car il se doit de protéger les organes vitaux ( cœur, foie, reins, cerveau, etc) et ainsi  les petites articulations distales (gros orteil) sont le plus souvent touchées en première position et les autres après.  La goutte est les maladies des gens « aisés » et gros mangeurs qui mangent très mal avec des  excès de table généralisés : viandes grasses, gibiers, abats, viandes en conserve, marinées, faisandées, sardines, charcuterie, vin, alcool tabac, bière,  whisky,  gin,  vodka  rhum, etc. La modération n’existe pas chez eux et ils préparent le terrain à la maladie future. La goutte est toujours reliée à un excès de table à un instant t de la vie du malade ( peut-être 15 ans ou plus avant l’état de maladie). Malheureusement quand la goutte commence c’est difficile de l’arrêter et vous devez en souffrir par moment  toute votre vie.

Manifestations

La crise est précédée d'une gêne au niveau de l'articulation, de lourdeurs, de crampes. Sur un plan général, une certaine nervosité, de la fatigue, une insomnie ou même de la fièvre ou des troubles digestifs peuvent l'annoncer. L'accès est brutal, intense, souvent la nuit, la plupart du temps localisé à une seule articulation qui est chaude, rouge, gonflée, douloureuse, rendant toute mobilisation difficile. Il peut survenir sans raison apparente ou à la suite de certaines causes déclenchant : erreur de régime (voir ci-dessous) ou excès alcoolique, microtraumatismes locaux (marche prolongée), le surmenage, une émotion vive, une infection (grippe, angine...), des changements de temps, etc.

  Traitement

--Régime pauvre en viande obligatoire.

--Régime de désintoxication obligatoire.

--Prendre une décoction des racines de chiendent.

--Faire une cure de citron, de jus d’ail et de jus d’oignon.

--Faire une cure de haricots verts, pissenlits, persil, tomates, cerfeuil, radis noir.

--Faire une cure de jus de carotte, raisin, fraise.

--Prendre une décoction des barbes de maïs.

--Prendre une décoction de pervenche de Madagascar.

--Prendre la poudre de feuille de moringa comme complément alimentaire.

--prendre une décoction des racines de cassia sieberiana.

--Faire sur les parties malades un cataplasme d’argile verte froid (changer toutes les heures)

--Faire sur les parties malades un cataplasme de feuilles de chou ( changer toutes les deux heures).

--Prendre le thé vert, le thé à la menthe.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau