L’herpès génital.

Comprendre le mal.

L’herpès génital est une maladie sexuellement transmissible due au virus herpès simplex. Comme je l’ai toujours dit, qu’on dise virus, bacilles, bactéries ou autres ce ne sont que des causes secondaires et chacun doit faire attention à sa vie sexuelle et son mode de vie afin de garder son terrain sain. Le problème des maladies virales est  lié à la rareté de traitement efficace et il est impossible de fabriquer un antibiotique efficace contre chaque microorganisme. Ils ont besoin de vivre comme nous pour achever entre autre le travail de décomposition pour lequel Dieu les a crée. C’est une bataille perdue d’avance et c’est à nous de changer de comportement. C’est trop facile de se balader, de se prostituer n’importe comment, de gérer une infinité d’hommes ou de femmes sans précaution, d’ignorer les multiples mise en garde , d’affaiblir volontier son corps par le tabagisme, l’alcoolisme et autres pour incriminer enfin de compte le sorcier, le diable ou le microbe. Nous avons Dieu et le Diable en nous et il faut faire le bon choix. Que chacun sache qu’il est et qu'il demeure le seul responsable de ses actes dans ce monde et dans le monde à venir.

Comme pour bon nombre de maladies virales, il n’y a pas de traitement efficace contre l’herpès génital. Il faut donc soigner les symptômes localement et se protéger pour éviter de transmettre la maladie.

Les symptômes.

Après un rapport sexuel, on note sur les organes génitaux en cas d’infection par le virus de petites vésicules remplies de liquide clair, groupées en bouquets avec des irritations, des démangeaisons, des picotements voire des brûlures.

6 votes. Moyenne 3.83 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau