La rubéole.

Comprendre le mal

La varicelle, la rougeole et la rubéole sont naturellement des maladies de la petite enfance ( de quelques mois à 18 ans) et les parents doivent observer attentivement leurs enfants et leur faire faire tous les vaccins obligatoires afin de les protéger efficacement et le fait qu’ils soient vaccinés ne vous autorise à les exposer au danger ( milieu épidémique)ou à négliger les règles élémentaires d’hygiène. Tout comme la varicelle et la rougeole, la rubéole( ou 3ème maladie) est une maladie virale éruptive, épidémique, contagieuse et immunisante.  La rougeole et la rubéole sont causées par le même virus. Le nom de la troisième maladie provient du fait qu'à l'époque où l'on a voulu établir une liste des maladies éruptives, elle a été la troisième à être énumérée.  Elle est habituellement bénigne, mais quand elle survient chez la femme enceinte ( rubéole congénitale), elle peut entraîner chez le fœtus des malformations fœtales, une infection ou une maladie chronique. L'homme est le seul réservoir de virus qui  loge dans le pharynx du malade une semaine avant et une semaine après l'éruption.-les nouveau-nés infectés, ils sont très contagieux pour leur entourage pendant les six premiers mois.

 Manifestations

  La durée de l'incubation est généralement de quatorze à vingt et un jours. La rubéole ne possède pas de signes précurseurs notables, tout au plus une discrète angine. Elle commence par une éruption qui ressemble parfois à la rougeole caractérisée par de petites taches plates d'un rose pâle apparaissant d'abord derrière les oreilles, puis sur tout le corps, même le cuir chevelu. L'éruption s'accompagne d'une légère conjonctivite et d'une hypertrophie des ganglions lymphatiques du cou. L'éruption et l'enflure permettent au médecin d'établir son diagnostic. Les enfants qui ont eu soi-disant deux fois la rougeole, ont eu la plupart du temps une fois la rougeole et une fois la rubéole. Un examen hématologique permet aussi d'établir le diagnostic. La rubéole entraîne une diminution du nombre des globules blancs (leucopénie) alors que celui des lymphocytes et des plasmocytes augmente. Actuellement, grâce à cet examen, il est possible de distinguer la rubéole des autres infections virales qui s'accompagnent d'éruptions analogues.

Prévention

Comme la rubéole peut, au cours d'une grossesse, provoquer des malformations de l'embryon, une femme enceinte doit se faire  suivre et faire tous les examens sérologiques nécessaires pour une bonne prise en charge car on ne sait jamais. On a aujourd'hui la possibilité de vacciner contre la rubéole toutes les femmes qui ne l'ont pas eue jusqu'alors (et dont la réaction sérologique est par conséquent négative), afin de protéger leurs enfants contre les risques de malformation. Il faut vacciner les enfants des deux sexes et toutes les femmes en âge de procréer, en tenant compte des précautions indispensables.

Traitement

 Il faut donc soutenir l’organisme par un apport en vitamine C , en compléments alimentaires( feuilles de moringa, feuilles de portulaca oleracea ou pourpier), bien hydrater l’enfant et soigner les symptômes. Une cure de citron bien mûr fera du bien. Poudrage avec l’argile verte, désinfection des yeux, du nez et de la bouche par des collyres, des lavages du nez et des bains de bouche au bleu de méthylène ou au jus de citron. -Bien alimenter l'enfant en lui donnant en particulier du lait, des œufs ou d'autres aliments riches en protéines -Le faire boire abondamment. Faire baisser la fièvre. Surtout maintenir une bonne hygiène: toujours laver l'enfant dans de l'eau tiède. Maintenir la température de la chambre à 180 et éloigner le lit des fenêtres; surveiller l'aération et l'éclairage de la pièce, qui doit être tamisé; prendre garde au degré hygrométrique en cas de chauffage central.  Dans tous les cas il faut consulter votre médecin de famille.

NB : Vous avez aussi la poudre Afrique-tisanes N°3 chitosane plus qui est un bon complément alimentaire.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau