MST et pertes blanches anormales

  Les pertes blanches, c'est quoi ?

 Il s'agit d'un écoulement apparaissant à la vulve et tâchant le linge : ces pertes sont l'exagération de la sécrétion génitale normale. Elles sont  mousseuses, filantes, glaireuses, blanches, sales, jaunâtres, verdâtres,  noires, parfois nauséabondes suivant l'état des organes génitaux de la femme.. Elles arrivent un jour au fond de la culotte et l'on se demande ce que c'est que ce truc. Il y a des jours où elles sont plus abondantes que d'autres. Les pertes blanches sont observées chez toutes les  femmes. La bonne santé de la femme peut se lire à travers les pertes blanches. Elles sont presque régulièrement observées chez la femme en état de grossesse. Elles s’accompagnent ou non de démangeaisons. Parfois normales, mais peuvent cacher une infection  quelconque. C'est un processus naturel de purification des organes génitaux de la femme. Pas d'inquiétude quand elles sont propres, claires et sans mauvaise odeur mais si elles sont grises, marrons, noires et sales avec mauvaise odeur alors il y a un problème.

Pourquoi les pertes blanches sont inévitables.

 Retenir que les pertes blanches résultent d'un fonctionnement normal des organes génitaux de la femme et c'est leur qualité qui doit nous préoccuper. Ce sont les pertes blanches qui font de la jeune fille une femme. En effet:

--Avant la puberté, pas de pertes blanches. Ce sont les hormones de la puberté qui stimulent les pertes blanches. Elles appariassent  environ un an après que les seins commencent à pousser, et un an avant les premières règles. Et après la puberté, elles accompagnent chaque fille tous les jours de sa vie jusqu'à la ménaupose et bien après.

 --Une muqueuse, c’est humide...

 L’intérieur de ta bouche est humide, tes yeux sont humides, les sinus et tes narines aussi. L’espace entre les petites lèvres et l’intérieur du vagin aussi ont besoin d’être humides pour être confortables. Cette humidité est naturelle et indispensable. Elle est fabriquée par les cellules de surface. Pas la peine de chercher à être sèche dans cet endroit. Le vagin d'une femme doit être bien lubrifié et c'est l'ordre normal des choses. Elle ne doit pas s'en plaindre.

 --Certaines pertes blanches sont dues au cycle.

 Pendant le cycle, des pertes blanches varient. Les jours précédant l’ovulation, on peut observer des pertes très transparentes, très fluides, ressemblant... à du blanc d’œuf cru. Elles sont très précieuses car elles témoignent de ta fertilité. Elles ont pour rôle de nourrir les spermatozoïdes et de les aider à remonter dans l’utérus pour faire des bébés. On appelle cela "La glaire cervicale" ce qui signifie perte au niveau du col de l'utérus (cervical = col).

 Plus tard dans le cycle, ces mêmes pertes deviennent plus épaisses, et un peu jaunes. On dit qu’elles coagulent. Tu peux en observer un petit tas dans ton slip avant les règles ! A ce moment, elles bouchent le col de l'utérus et deviennent imperméables aux spermatozoïdes, empêchant la fécondation.

 --Le désir sexuel est source de lubrification humide.

 Quand on éprouve du désir sexuel, le vagin s’humidifie. C’est le même phénomène que l’érection chez un garçon. En fait, le vagin a aussi une érection interne, il s’allonge, se gonfle de sang à l’intérieur et produit un liquide. Une partie des pertes blanches peut venir de ce phénomène. Cette lubrification sert à faciliter la pénétration du pénis dans le vagin et les mouvements de va-et-vient qui peuvent s’effectuer agréablement, sans chauffer.

 Un conseil si les pertes blanches te gênent :

 --Apprends à les apprécier et à te dire qu’elles sont normales .

 N’utilise surtout pas de protège slip tous les jours. Ils assèchent la vulve , l’irritent et peuvent provoquer une infection due à une modification du milieu vaginal. Il faut  changer si nécessaire de sous vêtement plusieurs fois par jour et  toujours choisir des sous-vêtements en coton pour chouchouter ton intimité car les matières synthétiques l’échauffent. On ne place les couches que pendant la période des règles et on veille à ce que le slip soit toujours propre. Une femme propre doit régulièrement changer ses sous vêtements,  car ce que la femme à de plus précieux est son sexe, source de vie. C'est ça qui fait d'elle une reine à faire courir les hommes.

 --Les pertes blanches anormales.

 Normalement, les pertes blanches n’ont que peu d’odeur, elles ne brûlent pas, n’irritent pas. Si elles deviennent très abondantes, jaunes ou vertes, sales, mousseuses, si elles brûlent, grattent, Il faut consulter un médecin. Il s’agit peut-être d’une mycose, d'une vaginite, d'une cervicites, d'un cancer ou d’une autre infection qu’il faut soigner rapidement car une infection mal soignée peut avoir  de grâves conséquences dans le futur.

 Mesures préventives de base

-- Avoir une bonne hygiène intime, bien rincer et sécher correctement la région génitale.  Cependant,  ne pas  laver le milieu vaginal trop fréquemment, ni utiliser des produits antiseptiques qui fragilisent sa muqueuse. N'ayez pas peur, en dehors des infections, le milieu  vaginal est sain et bien protégé par d'autres micro-organismes.

--Utilisez l'eau simple pour votre toilette intime ou encore de l'eau citronnée..

 --S’essuyer de l’avant vers l’arrière après les selles pour éviter la propagation de bactéries du rectum au vagin.

-- Éviter pour votre toilette intime,  l'utilisation de produits parfumés (savons, bains moussants, papier hygiénique, tampons ou protège-dessous).

-- Ne pas utiliser de déodorant vaginal.

 --Changer régulièrement les tampons et les serviettes hygiéniques.

__Porter des sous-vêtements de coton (éviter le nylon et les g-strings).

 --Si possible, laver les sous-vêtements avec un peu d'eau de Javel dans l'eau chaude pour tuer les micro-organismes.

 --Dormir sans sous-vêtement pour laisser l’air circuler autour de la vulve.

 --Éviter de porter des pantalons trop serrés et des collants de nylon.

 --Éviter de garder un maillot de bain mouillé.

 --Avoir des relations sexuelles protégées, pour prévenir le risque de trichomonase et d’autres infections transmises sexuellement.

--Adopter de bonnes habitudes alimentaires. Un régime alimentaire équilibré faible en gras et  riche  en  micro- nutriments (vitamines E , A, et C;   calcium, zinc,  fer et cuivre). Préférer le thé au café, éviter le tabac et l'alcool.

 NB: Eviter toujours l'automédication en cas d'infection car le risque de mutation est très grand. L'état des trompes est très sensible aux infections mal soignées. Ne recourir aux plantes que si le microbe en cause est bien identifié par des analyses appropriées et n'oublier pas de reprendre les analyses après le traitement pour vérifier que tout est normal car l'absence de brûlure ou de picotement n'est pas synonyme de guérison.  Une bonne partie des cas de stérilité chez l'homme et la femme a pour cause principale des infections mal soignées dans un passé proche ou lointain. 

8 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (1)

mahamat
  • 1. mahamat | 20/09/2015

bonjour, juste pour avoir des informations

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau