Maladies de la peau.

Comprendre la peau et son rôle.

La peau humaine est un organe complexe qui  forme le revêtement extérieur de tout le corps  humain. Elle est composée de trois couches :

--L’épiderme en surface qui contient un pigment qui lui donne sa coloration.

--le derme plus épais qui contient les différentes structures de la peau : vaisseaux sanguins, filets et corpuscules nerveux et  les glandes sudoripares qui s’ouvrent sur l’extérieur par les pores, etc.

--l’hypoderme en profondeur  qui contient  surtout les cellules graisseuses : follicules pilo-sébacés formés de glandes sébacées et du follicule pileux, dans lequel se constitue le poil et les cheveux.

Les trois parties sont bien reliés entre elles par le muscle arrecteur et les glandes sébacées produisent le sébum qui graisse les poils et les cheveux.  La peau nous sépare du milieu extérieur et joue quatre rôles essentiels : fonction protectrice, isolante,  régulatrice et éliminatrice.

De nombreuses maladies et de nombreux produits ( gaz toxique, fumée, produits de dépigmentation, certains produits de beauté artificielle, certains produits chimiques, excès de graisse, etc) ont des répercussions dangereuses sur la peau qui peut être le siège de symptômes de maladies profondes. Nous devons donc faire attention aux produits que nous manipulons et surtout à notre mode de vie.

Types d’épiderme et problèmes associés.

On  distingue deux types d’épiderme.

--La peau grasse, séborrhéique ( 90 % des individus) dont les glandes sudoripares et sébacées possèdent  un taux élevé de sécrétion. A l’époque de la puberté, l’acné juvénile ( boutons ou points noirs) aura tendance à ce développer et plus tard, il pourra se changer en une forme extrême d’eczéma séborrhéique( rougeurs en forme de plaques et de croûtes. Avec l’âge, le prurit sénile risquera de faire son apparition.

--La peau sèche ( environ 10%) des individus), qui se caractérise par l’hypoactivité des glandes sébacées et sudoripares et une tendance aux réactions allergiques à la lumière et aux pollens. C’est souvent la peau des asthmatiques et des gens sensibles aux rayonnements. Cet état de l’épiderme peut parfois aboutir à une névrodermite.

Les peaux grasses nécessitent  un traitement sec  à base de préparations spéciales, ainsi que des crèmes et des lotions non grasses. Les peaux sèches, en revanche, doivent être traitées avec des pommades grasses servant de base à des médicaments antiallergiques et régulateurs du système neuro-végétatif.

NB : Bibliographie : Encyclopédie médicale de l’Afrique Tome 1. Wikipédia et cours de Vie et Action.