Azadirachta indica ( Neem)

Azadirachta indica ( Neem)

Nom vulgaire : Nîme, Neem

Noms africains - Wolof: nim, neem, dimi buki

Famille : Méliacées

Utilisation

Les feuilles sont très utilisées en médecine traditionnelle dans le paludisme, les œdèmes, les infections, le diabète et les rhumatismes. Tout est utile chez le nîme (feuilles fleurs, écorces et racines.). Les feuilles sont riches en vitamines, flavonoïdes et principes amers qui le protège naturellement contre les termites et autres insectes.

Description .

 Le nîme ( ou neem) est originaire d'Inde d'où il a été importé comme arbre d'avenue et de parc surtout pour son ombrage. De nos jours Il est présent sur tout le continent africain. Tout soigne sur  arbre.

 Petit arbre de 5 à 15 mètres de hauteur. Les feuilles sont alternes paripennées  et composées d'un nombre impair de folioles dentées et terminées par une longue pointe très aiguë. Leur tige est souvent rougeâtre. Les petites fleurs blanches se retrouvent en grappe et dégagent un parfum délicat. Le fruit est une petite drupe cylindrique ou presque ovale. Il est vert clair et jaunâtre à maturité. Le noyau assez dur se couvre d'une pulpe visqueuse légèrement sucrée. Son bois n'est jamais attaqué par les termites à cause de son amertume.  

Emplois

--  Paludisme, Ictère, hépatite et ulcères gastriques

 Faire bouillir 30 grammes de feuilles dans un litre d'eau pendant une demi-heure. Boire un verre, 3  fois par jour.

 -- Le suc fermenté de l’écorce ou de la racine soignerait la lèpre ainsi que les maladies chroniques de la peau.

--Le suc frais des jeunes feuilles soigne l’ulcère, les vers intestinaux, les virus et les bactéries.

 --Les fruits sont  utilisés comme insecticides.

 NB : La tisane est très amère comme la nivaquine mais elle est très efficace contre le paludisme. Les graines sont abortives.

6 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau