Suis-je obèse ou normal?

Suis-je obèse, normal ou maigre? 
Suis-je obèse.
Le poids idéal n’existe pas dans l’absolu. Le plus important est de se sentir bien dans sa peau, mais il y a des limites. Le poids d’un sujet varie suivant son hérédité, sa constitution, sa morphologie de base, son âge, son sexe, son mode de vie, son état mental, son état physique, son mode de vie, etc. Deux formules permettent d’avoir une certaine orientation :
--La formule de Lorentz. Prend seulement en compte la taille du sujet :
-Chez l’homme : Poids en kg=taille en cm-100- [( taille en cm-150)/4].
-Chez la femme :Poids en kg=taille en cm-100-[ ( taille en cm – 150) /2,5]
--La formule de Creff prend en compte la morphologie, la taille et l’âge.
- Chez un sujet de morphologie normale : Poids= taille en cm-100 + (Age en années) x 0,09
- Chez un sujet de morphologie gracile : Poids = taille en cm -100 + ( Age en années) x 0,081
- Chez un sujet de morphologie large : Poids = taille en cm – 100 + ( Age en années) x 0,099
NB : Aucune formule n’est parfaite et vous pouvez faire la demi somme des deux. De toutes les façons votre poids réel doit être dans la fourchette de plus ou moins 5% du poids théorique idéal sinon vous être maigre ou obèse.

Les causes de l'obésité
L’obésité est de plus en plus considérée comme une maladie ou tout au moins un facteur de risque ou de gêne. Elle doit cependant être replacée dans le contexte psychophysiologique de chaque individu et être traitée dans cet environnement. Chacun doit pouvoir se sentir bien dans son corps pourvu qu’il soit bien portant et libéré par rapport à son milieu de vie. Par exemple, en Mauritanie la femme bien obèse est bien appréciée et au BENIN et au TOGO nous aimons les femmes bien potelées. Chacun doit prendre son poids et se situer par rapport à la normale. Dans l’ensemble l’obésité se caractérise par une surcharge graisseuse anormale qui entraine une augmentation de poids dépassant d’au moins 10% le poids théorique idéal. L’augmentation du poids peut être brusque ou progressive et les causes de l’obésité sont multiples. On distingue les obésités par mauvaise vie (suralimentation, alimentation déséquilibrée, gavages, grignotage, manque d’exercices physiques, abus en sucrerie, etc), ou d’origine endocrinienne (hypothyroïdie, hypercorticisme).Les obésités d’origine hypothalamique, avec lésions des centres de la faim et de la satiété existent mais sont rares.
-La suralimentation est la principale cause de l’obésité. IL est impossible de grossir sans manger car La seule source de matière énergétique dont nous disposons est l’alimentation. La suralimentation comporte de ce fait un excès d’apport global et une mauvaise répartition d’aliments trop riches (glucides, lipides, pâtisseries, biscuits, gavages, sucreries, etc). Le corps converti l’excès de calorie en graisse de réserve pour sa survie. Retenons que grossir sans exercices physiques c’est prendre de la graisse et non des muscles. Beaucoup d’obèses grignotent et sont de gros mangeurs mais d’autres ne mangent pas plus que la normale. Ainsi la suralimentation ne peut être considérer comme la seule cause d’obésité.
-L’hérédité n’est pas à négliger. IL y a des familles d’obèses. Ceci est souvent dû à des mauvaises habitudes alimentaires prises dès l’enfance, mais aussi à la transmission héréditaire de troubles de l’assimilation de la nourriture.
-Le manque d’exercices physiques est aussi un facteur important qui favorise l’accumulation des graisses. En effet, lors d’une activité sportive par exemple, on consomme du sucre mais aussi des graisses, ce qui empêche leur accumulation et leur stockage. L’exercice physique fait partie du traitement de l’obésité.
- Les facteurs psychiques jouent aussi un rôle. L’étude de la psychologie des obèses révèlent souvent la présence de causes nerveuses à l’origine d’une obésité (aussi bien masculine que féminine). Les chocs émotifs, l’anxiété, la peur de la maladie, l’oisiveté, le déséquilibre existant entre les instincts (diminution de la libido et exagération de l’instinct d’appétit) favorise particulièrement l’obésité. Il faut parfois remonter à l’enfance pour déterminer l’origine d’un comportement alimentaire pathologique ( fringales, boulimie).
Conclusion et régime
En conclusion l’obésité est avant tout un problème de nutrition car la suralimentation reste la cause majeur de sa constitution. Le traitement consiste donc en un régime restrictif qui oblige le corps à puiser dans ses réserves en graisses et dans une augmentation des activités du sujet pour accélérer la déperdition des graisses et empêcher que l’amaigrissement soit dû à une perte de la masse musculaire.
Le régime ne doit pas être trop sévère pour permettre une perte des graisses sans fatigue excessive et sans fonte musculaire. Le régime doit être pauvre en calories ( glucides et lipides) et riche en crudités. C'est-à-dire que l’on va limiter la ration alimentaire journalière et choisir les aliments pauvres en calories ( crudités, légumes, poissons et viandes maigres). Par exemple un homme de 30 ans modérément actif a besoin de 2500 calories, un sédentaire de 50 ans de 2000 calories. Un homme et une femme actifs peuvent aller jusquà 3000 calories par jour. IL faut fondre lentement et sûrement avec sagesse sans trop souffrir.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau