Hémorroïdes

Comprendre les hémorroïdes

Les hémorroïdes sont des dilatations des veines  hémorroïdaires ( varices)  qui sont naturellement, des veines de la paroi du canal anal et du rectum.  Cela fait souvent suite à une longue période de constipation chronique, à un problème de circulation ou à une mauvaise alimentation, etc. Très fréquentes en Afrique noire, elles évoluent par poussées avec parfois un  saignement rouge vif, survenant toujours pendant et après la selle. Elles peuvent entraîner localement des brûlures, des démangeaisons, voire un suintement. On  différencie les hémorroïdes internes qui se développent à l’intérieur du canal anal et du rectum par opposition aux hémorroïdes externes qui siègent en dehors du canal anal. Quelques cas de complication peuvent conduire à la mort. Devant tout saignement anal, il faudra éliminer, grâce à une consultation médicale, toute autre pathologie possible: polype, recto-colite hémorragique, végétations anales, cancer. Tout le monde porte  en lui les veines hémorroïdaires et peut souffrir à tout moment du mal. Ainsi nous devons tous adopter un mode de vie propre avec une alimentation saine et équilibrée sans négliger l'exercice physique. Contre les mauvaises vies, il n'y a pas de remède.

Symptômes.

Des saignements de sang rouge vif par l’anus surviennent pendant et après les selles, arrosant celles-ci. C’est le signe le plus fréquent et il faut consulter un médecin pour plus de certitude. Ces saignements sont souvent déclenchés par une longue période de constipation et de selles dures avec une sensation de pesanteur, brûlure et démangeaison. L’existence d’une douleur vive évoque une complication. 

Causes

Les poussées peuvent être déclenchées par des troubles du transit (diarrhée, constipation), l'emploi abusif de laxatifs, le cycle menstruel chez la femme, la sédentarité, la station assise prolongée, les sports assis (vélo, moto, équitation...), un déséquilibre alimentaire, l'alcool, les épices violents. Il existe parfois une cause de congestion pelvienne: fibrome, tumeur, kyste de l'ovaire, grossesse, effort brusque, des troubles de la statique vertébrale, des déséquilibres neuro-végétatifs. Enfin, on retrouve souvent la notion de terrain familial Une de leurs complications

Facteurs favorisants

--Une vie professionnelle laborieuse sans possibilité de mouvement ( chauffeur de camion , chauffeur de taxi, secrétaire, tailleur, etc) c'est-à-dire le travail dans des conditions assises  de longue durée

--Une alimentation fréquemment pauvre en fibre et riche en piment, l'alcool, le café fort  et épices.

--La manipulation fréquente de charges lourdes qui induisent une pression excessive dans la cavité abdominale (les métiers physiques sont concernés, comme les déménageurs par exemple).

--Une constipation chronique est un facteur important. Les mauvaises habitudes alimentaires et le stress en sont les principales causes et ces points doivent être corrigés si l'on souhaite éviter la réapparition des symptômes.

--Abus de laxatifs irritants.

--La grossesse et l'accouchement

--Les activités s'accompagnant d'un blocage respiratoire avec poussée abdominale (siffleur  de fanfare,)

--Les efforts brusques.

Que faire ?

--Eviter les excès alimentaires et les longs voyages en automobile.

--Supprimer les épices ( piment, poivre, moutarde), l’alcool  et les sports où l’on reste assis pour longtemps.

--Boire beaucoup d’eau loin des repas et un verre d’eau au cours du repas.

--Lutter contre la constipation avec des laxatifs doux et non irritants et un régime riche en fibre..

--Faire de temps en temps des bains de siège froids ( température à 30°, puis à 20°) pendant 3 à 5 minutes.

--En cas de saignement, consulter rapidement son médecin afin d’écarter les autres causes de saignement ( cancer, polype, recto-colite hémorragique, végétations anales, etc ).

NB: En cas de prolapsus hémorroïdaire, on peut poser un élastique à la partie supérieure de l'hémorroïde. L’hémorroïde, une fois étranglée s'élimine spontanément sans danger.

Traitement

Le traitement des hémorroïdes est délicat et il faut agir sur plusieurs niveau.

a) Régime: Dans les deux cas d’hémorroïdes ( interne ou externe), le malade doit faire attention à son mode de vie, à son alimentation et éviter la sédentarité. Ne pas rester dans la position assise durant des heures.

--Le régime comportera des aliments de ballast: légumes verts, salades, légumes d'assimilation facile: asperges, carottes, courgettes, concombre, poireaux, pommes de terre, tomates, ail, oignon, céleri, épinards, fruits frais (avec peau et pépins, citron, orange, pamplemousse, mandarine, mellon, ananas, goyave, mangues, et surtout papayes, etc) ou cuits, figues, pruneaux, raisins; fruits secs et oléagineux (s'il n'existe pas de contre-indication par ailleurs), son.

Ce régime sera individualisé, un excès de ces aliments riches en cellulose pouvant provoquer des phénomènes de fermentation en cas de constipation par atonie. Dans tous les cas supprimer le pain blanc, les aliments raffinés (riz poli, farine blanche, céréales non complètes...).

-Glucides: éviter le sucre blanc, le riz blanc, les pâtisseries, le chocolat et préférer les céréales complètes, le miel, le yaourt, le riz local, le pain complet, le foufou maïs. Modérer la consommation de banane plantain et d'igname pilées ou encore de manioc pilé.

-Lipides: grand intérêt de l'huile d'olive (avec les salades ou 1 cuillerée à soupe d'huile d'olive vierge 1ère pression le matin à jeun, avec quelques gouttes de jus de citron), voire des produits laitiers crus.

Supprimer les viandes faisandées, les conserves, l'alcool. Réduire et ne pas abuser café, viandes, pâtes, mais prendre le thé vert ou le thé à la menthe à volonté. Mastiquer bien vos aliments et manger dans une bonne ambiance. Préférer le poisson maigre à la viande.

La ration hydrique doit être suffisante: 1,5 1 par jour minimum et à base d'eau, d'infusions légères, de jus de fruits et légumes frais (jus de carotte, de radis noir jus de carotte, de radis noir, de pruneau, de raisin, de pomme, de pissenlit, etc)

NB: En cas de crises Hémorroïdaires avec colite Supprimer tout laxatif irritant, et dans un premier temps les graisses et la cellulose. Après le traitement de la colite, on réintroduira progressivement ces aliments et on  adoptera le régime de la constipation banale en utilisant des aliments de ballast.

 b)Traitement local

--Bain de siège froid ( 30° puis 20°) avec  une décoction d’écorce de Caïlcédrat ou de Lannea acida.

--Pommade hémorroïdaire à base de beurre de karité + racines de securidaca longepedunculata ( dioro en bambara et kpèta dô en goun)

-- Pommade hémorroïdaire à base de beurre de karité + tabac ordinaire.

--Pas de lavement irritant. Les lavements à base d'huile d'olive, ou d'huile rouge villageoise ou encore de beurre de karité sont tolérés.

NB: L'emploi prolongé de pommades, de lavements et de suppositoires anti hémorroïdaires peut entrainer l'apparition d'un eczéma de l'anus. L'eczéma chronique de l'anus est souvent provoqué par des hémorroïdes internes, qui peuvent être éliminées chirurgicalement.

b)Tisanes.

--Prendre une infusion ou une décoction légère de cassia alata ( amasoun en goun).

--Prendre une macération  ou une décoction des racines de cassia sieberiana.

--Prendre chaque matin à jeun le mélange une cuillerée à soupe d’huile d’olive+ jus de citron.

--Prendre une décoction d’un peu de racine de securidaca longepedunculata (dioro en bambara et kpèta dô en goun)

--Prendre une décoction de racines de Cochlospermum tintorium ( Demi- verre, 3 fois par jour).

--Faire de temps en temps une cure de citron.

--Prendre beaucoup d'ail et d'oignon crus.

--prendre tous les jours du thé vert ou du thé à la menthe.

--Faire de temps en temps une cure de papaye.

NB: Le séné ( acacia italica) est un laxatif irritant à éviter ou à prendre avec grande modération.

14 votes. Moyenne 3.64 sur 5.

Commentaires (4)

franck
  • 1. franck | 05/09/2015

je vous remercie je soufre d'hémorroides externe et cela me dérange depuis 2 ans quel est le conseille que vous pouvez me prodiguez?

alfred
  • 2. alfred | 03/11/2013

merci pour la création de ce site web;je souhaiterais que vous precisiez les temps de traitement et les doses par plantes et par maladie

zougnon11

Bonjour mon Frère.
Comment vas tu? La RCI est ma deuxième Patrie et je pense être à Abidjan pendant les grandes vacances scolaires et on pourra faire connaissance. Je te remercie de ta visite sur le site et de ton message d'encouragement.
On garde le contact.

lay amouzoun
  • 4. lay amouzoun | 28/02/2013

bonjour mon frère :j'ai l 'heureux plaisir de vous connnaitre:je suis un de vos compatrote resident en côte d'ivoir,jai visité votre travail et votre présentation en ligne c'est appréciable .vous meritez toutes mes felicitations. je suis au contacte: 00225 09 6512 27.je suis technicien en electronique -tradi practicien-naturo therapeuthe.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau