Prière de Découvrir le Site de Recettes Naturelles EWEBIO  

Blog

Ressources, Conseils, Recettes et Remèdes Simples pour MIEUX VIVRE

Des conseils et recettes écrits par nos experts vous permettrons d'apprendre  beaucoup sur la nature.

Découvrez et partagez les Méthodes Naturelles de bien être. C'est gratuit et utile

Inscrivez vous à la newsletter pour ne râter aucun article.

 

 

  • Traitement de l'ostéomyelite à base des plantes

    L’OSTEOMYELITE

    SOMMAIRE

     

    Définition de l'ostéomyelite

    Différent types d'ostéomyelites

    Cause de l'ostéomyelite

    Facteur de risque de l'ostéomyelite

    Symptômes de l'ostéomyélite

    Traitement de l'ostéomyelite à base des plantes

     

    Définition:

    L'ostéomyélite est une infection osseuse due à un agent pathogène véhiculé par le sang. Il s'agit d'une inflammation de la moelle osseuse et du tissu osseux adjacent, suite à cette infection qui est causée, le plus souvent, par la bactérie staphylocoque dorée. Vous découvrirez dans les lignes à suivre le traitement naturel de l'ostéomyélite.

    Différents types d’ostéomyélites

    Il existe deux types d'ostéomyélites, que l'on différencie davantage par rapport au profil présenté par les tissus osseux qu'en fonction de la durée de l'infection en elle-même :

    L'ostéomyélite aigue, associée à des changements osseux inflammatoires causés par la bactérie pathogène, et dont les symptômes s'expriment généralement deux semaines après l'infection.

    L'ostéomyélite chronique présente une nécrose osseuse, c'est-à-dire la mort d'une partie du tissu osseux.

    Causes de l’ostéomyélite

    Une infection osseuse est presque toujours causée par une bactérie, mais parfois c'est un champignon qui est l'agent pathogène. La bactérie qui cause le plus souvent l'ostéomyélite est appelée « staphylocoque doré ». Si vous recherchez un traitement naturel de l'ostéomyélite alors appelez nous sur WhatsApp en cliquant sur APPELER

    Les autres causes d'origine bactériennes incluent les streptocoques de groupe A et B, H, influenza, les coliformes et le Pseudomonas aeruginosa. Ils se développent généralement autour de plaies cutanées chroniques qui pénètrent l'os en profondeur, ou autour d'une lésion traumatique ouverte à l'os. Cependant, il faut savoir que les os sont en général bien protégés et ne s'infectent pas facilement.

    Une infection de l'os peut survenir :

    en cas de traumatisme de l'os ou si un os fracturé a perforé la peau ;

    lorsqu’une infection adjacente des tissus mous (qui entourent l'os) se propage à l'os ;

    si la bactérie est transportée jusqu'à l'os par la circulation sanguine ;

    si la circulation sanguine est mauvaise.

    Autres moyens de propagation de l’infection à l’os

    Primo, l'agent infectieux peut pénétrer l'os au cours d'une intervention chirurgicale sur l'os ou en cas de fracture ouverte (l'os fracturé fait éruption à travers la peau). Il arrive également que l'infection s'étende à partir d'une articulation artificielle infectée et atteigne le tissu osseux environnant. Lorsqu'un objet contaminé pénètre l'os (une pièce de métal au cours d'un accident d'automobile), il y a également risque d'infection.

    Secundo, l'infection d'un tissu mou (des muscles ou organes), se développe parfois dans une région de l'organisme ayant subi une blessure ou étant mal irriguée. Une fois installée, l'infection risque de s'étendre aux os voisins.

    Tertio, il arrive qu'un foyer d'infection situé ailleurs dans l'organisme se propage jusqu'aux os par la circulation sanguine. Les enfants développent ainsi des infections osseuses surtout aux bras et aux jambes. Chez les adultes, l'infection tend à se loger dans les os de la colonne vertébrale.

    Facteurs de risque de la maladie

    En effet, certains facteurs prédisposent à l'ostéomyélite. Il s’agit principalement de :

    le diabète de type 2 (celui qu'on acquiert plus tardivement, parfois aussi appelé diabète sucré) ;

    les maladies vasculaires périphériques ;

    les personnes qui consomment des drogues illicites par voie intraveineuse et celles traitées par dialyse

    Découvrez le traitement de l'ostéomyélite dans le paragraphe qui suit.

    Différentes manifestations de l’ostéomyélite

    Les symptômes des ostéomyélites peuvent être non spécifiques et difficiles à reconnaître. De plus, ils diffèrent en fonction de type d’ostéomyélite.

    Symptômes de l'ostéomyélite aigüe:

    Dans l’ostéomyélite aiguë, les infections des os des membres provoquent de la fièvre et, parfois, après quelques jours, une douleur à l’os infecté. La zone infectée peut paraître léser, chaude et gonflée, et les mouvements peuvent être douloureux. La personne peut perdre du poids et se sentir fatiguée.

    Lorsque l’ostéomyélite résulte d’une infection des tissus mous adjacents ou de l’invasion directe par un organisme, la zone au-dessus de l’os gonfle et devient douloureuse. Un abcès peut se former dans les tissus adjacents. Ces infections peuvent ne pas entraîner de fièvre.

    L’infection autour d’un membre ou d’une prothèse artificielle provoque généralement une douleur persistante dans la région.

    Symptômes de l'ostéomyélite chronique:

    Comme toute maladie notamment l’arthrose, une ostéomyélite chronique peut se développer si l’ostéomyélite n’est pas traitée avec succès. Il s’agit d’une infection persistante très difficile de se débarrasser. Parfois, l’ostéomyélite chronique n’est pas détectable et ne produit pas de symptômes pendant des mois ou des années.

    En général, l’ostéomyélite chronique provoque une douleur osseuse, des infections récurrentes dans les tissus mous adjacents et un écoulement de pus permanent ou intermittent, qui remonte jusqu’à la surface de la peau. Cet écoulement a lieu lorsqu’un passage (tractus sinusal) se forme entre l’os infecté et la surface de la peau, et le pus est évacué par ce tractus sinusal.

    Traitement naturel de l’ostéomyélite:

    Que faut-il faire de façon naturelle ?

    Essayez un supplément de vitamine D

    La vitamine D aide l'organisme à absorber le calcium, qui permet d'avoir des os solides et en santé. Par ailleurs, En cas de carence en vitamine D, l'organisme a plus de difficulté à assimiler le calcium, ce qui conduit à des symptômes comme la dépression, les douleurs articulaires et les problèmes digestifs. De plus, une carence en calcium expose davantage les adultes aux fractures et à l’ostéomyélite.

    Augmentez votre apport en magnésium

    Le magnésium est très important pour les personnes qui font de l’ostéomyélite car il favorise l'absorption du calcium, tout en contribuant à convertir la vitamine D en sa forme la plus active.

    Remédiez au manque d'acidité dans l'estomac

    Un taux d'acidité gastrique faible est un facteur de risque de l’ostéomyélite car il entrave la capacité de l'organisme à solubiliser et à ioniser le calcium, lequel joue un rôle très important dans le maintien de la santé osseuse

    Combattez le stress

    En réalité, le stress est un facteur de risque de l’ostéomyélite parce qu'il réduit la capacité digestive. Or une mauvaise digestion peut causer un manque d'acidité gastrique qui peut avoir une incidence sur les niveaux de calcium.

    De plus, il s'accompagne souvent d'un manque de sommeil et d'un dysfonctionnement de la régulation de la glycémie. Or cette dernière a une incidence sur la densité osseuse, preuve que le stress peut constituer un facteur de risque de l’ostéomyélite.

  • TRAITEMENT NATUREL DE LIPOMATOSE

    Définition de la lipomatose

    Lipomatose, tumeur bénigne se traduisant par une augmentation en masse et en nombre de cellules adipeuses

    La lipomatose est une maladie qui se manifeste par l’apparition de multiples tuméfactions en boule sous la peau. Il s’agit de lipomes qui sont des tumeurs le plus souvent bénignes, causées selon le cas par une exagération en nombre ou en taille des cellules adipeuses. Ils peuvent siéger sous la peau ou dans les muscles mais peuvent également envahir certains organes comme le foie, l’estomac, l’intestin grêle voire le cerveau.

    Cette pathologie peut être acquise par l’hérédité. Elle est rare mais peut affecter aussi bien les hommes que les femmes. Bien que la plupart des cas concernent, par ailleurs, des adultes de 45 à 60 ans, l’affection n’épargne pas pour autant les autres tranches d’âge y compris les jeunes enfants.

    Aviez-vous des préoccupations ou questions pour nous ?

    Appelez l'équipe des experts en conseils et orientations médicale sur +22997324449

    Veuillez nous joindre par whatsapp en cliquant sur APPELER 

     

     

     

    Causes de la lipomatose

    Le seul facteur connu à ce jour comme étant à l’origine de la prolifération des lipomes est l’hérédité. D’autres facteurs semblent en outre favoriser la survenue de la maladie. Parmi ces facteurs, il y a notamment :

    • L’âge. Le risque d’apparition de multiples lipomes sous-cutanés est plus élevé à partir de 40 ans. Ceci s’explique notamment par le relâchement des tissus cutanés et musculaires ;
    • L’obésité. Les lipomes sont plus fréquents chez les sujets en surpoids ;
    • La sédentarité. Le manque d’exercices physiques favorise le stockage de graisses dans les différents tissus du corps ;
    • Mauvaise habitude alimentaire notamment riche en gras et en sucre ;
    • L’alcoolisme. Il s’agit d’un facteur reconnu comme pouvant déclencher la survenue des lipomatoses.

    Aviez-vous des préoccupations ou questions pour nous ?

    Appelez l'équipe des experts en conseils et orientations médicale sur +22997324449

    Manifestations de la lipomatose

    Cette maladie rare et souvent sans gravité peut être reconnue par l’apparition sous la peau de multiples boules, présentant certaines caractéristiques :

    • Molles ;
    • Souples ;
    • Douloureuses ou non selon le cas ;
    • Gênantes ou non suivant l’emplacement ;
    • Présentes sur diverses zones du corps dont notamment la nuque, les bras, les cuisses, le ventre et le dos. Le visage, les épaules et les fesses sont exceptionnellement concernés
    • Associées à une adénopathie (tuméfaction de ganglions).

    Les deux catégories de lipomatose

    • Les lipomatoses dues à une augmentation en nombre des lipomes. Il en est le cas des lipomatoses multiples familiales. Les tuméfactions peuvent mesurer dans cette catégorie 5 cm tout au plus et se localiser le plus souvent sur les bras et les cuisses. Elles concernent surtout les jeunes adultes ;
    • Les lipomatoses causées par un gigantisme des lipomes. C’est notamment le cas de la maladie de Dercum, qui affectent les femmes obèses de la cinquantaine. Le ventre, les cuisses et les bras sont les plus envahis par les cellules adipeuses tuméfiées. La pathologie de Launois Bensaude, elle, se manifeste par la présence de lipomes sur la nuque et le dos de l’homme adulte, pouvant donner l’apparence d’une bosse.

    Traitements de la lipomatose

    Certains traitements sont connus comme pouvant soigner les lipomatoses.

    • Aucun traitement n’est généralement nécessaire puisqu’il s’agit de tumeurs bénignes qui peuvent même disparaître d’elles-mêmes au bout d’un certain temps. Toutefois, des traitements dont l’exérèse et la liposuccion sont conseillés si les lipomes sont douloureux ou encombrants. Si la première est reconnue par diverses études comme efficace pour soigner des cas de lipomatoses multiples familiales (1), la seconde semble être le meilleur traitement en cas de lipomes de grandes tailles
    • Comme expliqué sur la page cancer, la bromélaïne s’avère être le traitement naturel le plus indiqué dans le cas présent.
    • Selon certaines études scientifiques, la guarana figure parmi les meilleurs alliés pour brûler des graisses en trop. Ceci s’explique notamment par la guaranine que la plante renferme qui est reconnue comme pouvant booster le métabolisme de base (2) ;
    • Associé à un régime alimentaire sain et à des exercices physiques réguliers, l’artichaut peut contribuer à éliminer le cholestérol et autres substances grasses en trop dans l’organisme (3) ;
    • Diverses observations concluent, en outre, sur l’efficacité des extraits de berbérine pour réduire le poids. L’une d’entre celles-ci affirme entre autres que des sujets obèses soumis à une certaine dose quotidienne de berbérine ont vu leurs masses de gras réduire jusqu’à plus de 3 % en 12 semaines. Cette étude a été, notamment, faite sans qu’il n’y ait eu une quelconque modification dans le régime alimentaire des personnes étudiées. (4)