Billets de elogieux1501

  • LA VAGINITE, TRAITEMENT, CAUSES ET SES SYMPTÖMES

    LA VAGINITE

    Vaginite

    La vaginite est une inflammation du vagin, le plus souvent due à une infection. Elle est presque toujours associée à une irritation de la vulve, voilà pourquoi on l'appelle une vulvo-vaginite. On parle alors d'une vulvo-vaginite. On estime que 75 % des femmes souffriront d’une vaginite au cours de leur vie. Dans l’immense majorité des cas, la vaginite n’est qu’un mauvais moment à passer : elle est particulièrement inconfortable et dérangeante, mais pas dangereuse.

    Les vaginites les plus fréquentes sont entre autre:

    • La mycose vaginale,

    • La vaginose bactérienne (parfois appelée vaginite à Gardnerella ou vaginite à anaérobies)

    • La vaginite à Trichomonas qui est une infection sexuellement transmissible (IST).

    Comment soigner la vaginite ? Quels sont les symptômes pour la reconnaître ? Et comment prévenir les récidives ?

    COMMENT SOIGNER VERITABLEMENT LA VAGINITE ?

    Pour soigner la vaginite, il vous suffit de cliquer sur l’image que voici pour découvrir gratuitement le remède BIO que propose l’ONG AFRIQUE SANTE BIO.

     

    QUELS SONT LES SYMPTÖMES POUR LA RECONNAÏTRE ?

     

    Vaginite cause

    Selon la gynécologue médicale, la vaginite se manifeste par :

    •  Des démangeaisons (prurit),

    • Des pertes vaginales anormales appelées leucorrhées qui sont différentes selon la nature du germe en cause.

    • Les pertes vaginales purement Blanchâtres, épaisses et ressemblant à du lait caillé dans les vaginites dues à un champignon (vaginite mycosique ou mycose vulvovaginale) ;

    • Les pertes vaginales fluides, abondantes, grisâtres ou jaunâtres et malodorantes dans les vaginites bactériennes 

    • Les pertes vaginales parfois mousseuses et verdâtres dans les vaginites parasitaires, des douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunie),

    • Des brûlures en urinant ou difficultés à uriner,

    • Des grandes lèvres enflées, rouges et douloureuses 

    QUELLES SONT LES CAUSES DE VAGINITE ?

     

    Lorsque la vaginite n'est pas infectieuse, il peut s'agit d'une allergie à un produit d'hygiène ou une toilette intime trop énergique, certains produits allergisants (le chlore par exemple), un manque de lubrification pendant les rapports sexuels, entraînant une irritation.

    La vaginite peut être infectieuse, due à un champignon (mycose vaginale), une bactérie (Chlamydia par exemple), un virus (comme l'herpès) ou un parasite (trichomonas par exemple) ou être liée à une irritation non infectieuse du vagin.

    Les vaginites sont très souvent de différentes catégories et ont donc des causes propres à chacune d’elles. Au nombre de celle-ci, nous distinguons :

    La vaginite infectieuse

    Causée par des bactéries ou des levures, parfois transmise lors de relations sexuelles non protégées avec un partenaire infecté.

    La vaginite non infectieuse

    Provoquée par des produits chimiques, des irritants divers et/ou une allergie (spermicide, savon, parfum, latex des condoms, etc.)

    La vaginite atrophique

    Survient parfois à la ménopause, à cause de changements hormonaux qui amincissent la paroi vaginale.

    La vaginose bactérienne

    Causée par un déséquilibre entre les bactéries naturelles présentes dans le vagin. Elle peut survenir en cas de port de stérilet, de douches vaginales, de tabagisme,  ou de partenaires sexuels multiples, mais ce n’est pas une MST.

    La candidose vaginale

    Causée par une multiplication excessive de levures vaginales normales présentes dans l’organisme. Elle survient en cas de prise de certains médicaments, de diabète, de dérèglements hormonaux (grossesse, contraceptifs oraux), en raison d’un faible système immunitaire, de fatigue, de stress.

     

    QUI SONT CEUX QUI SONT SOUVENT TOUCHE PAR LA VAGINITE ? 

    Les femmes les plus à risque de contracter une vaginite sont celles qui, quel que soit leur âge :

    • Font du diabète et dont la maladie n’est pas maitrisée

    • Sont enceintes

    • Sont très fatiguée, pour diverses raisons : régime amaigrissant sévère, troubles du sommeil, stress, maladie sous-jacente, etc.

    • Prennent la pilule

    • Prennent certains antibiotiques

    • Portent un stérilet en cuivre

    • Suivent un traitement aux œstrogènes

    • Ont un nouveau partenaire sexuel, ou des partenaires multiples

    • Utilisent régulièrement des douches vaginales ou des produits d’hygiène intime antiseptiques et/ou parfumés (plus de 3 fois par mois)

    • Portent des sous-vêtements en matière synthétique, des vêtements trop serrés, des collants en nylon, etc. (tout ce qui empêche une bonne respiration de la région vaginale)

    • Ont une mauvaise hygiène intime

    De plus, il peut arriver que les petites filles connaissent une vaginite quelques jours après la naissance, à cause de l’exposition aux hormones de la mère.

    SYMPTOMES DE LA VAGINITE

    La vaginite se manifeste par :

     

    • Rougeur et gonflements des organes génitaux (vagin et vulve)

    • Démangeaisons intenses

    • Brûlures lors des rapports sexuels et lorsqu’on urine

    • Pertes vaginales qui différent selon les causes de l’infection : grises, jaunâtres et malodorantes en cas de vaginite bactérienne, blanchâtres et grumeleuse en cas d’infection à levures

    • Pertes malodorantes

    • Très rarement : faible saignement vaginal, fièvre légère

    En présence de cette maladie, la patiente présente des rougeurs au niveau des parois du vagin. Ces parois gonflent, s’irritent et sont douloureuses. La patiente ressent de fortes sensations de brûlures et des démangeaisons sur la zone inflammée. Tout cela peut s’accompagner d’écoulements vaginaux anormaux. Un prélèvement des sécrétions vaginales peut être réalisé sur la patiente permet de déterminer le germe responsable de la vaginite. Qu’il s’agisse de bactéries ou de champignons, les symptômes sont généralement douloureux et gênants.

     

    QUELQUES CONSEILS ET METHODES PREVENTIVE

     

    La prévention dépend de la cause. Les vaginites dues à une IST (Trichomonas, Chlamydia…) peuvent être prévenues par le port du préservatif. 

    En prévention des vaginites bactériennes et des mycoses vaginales, il est important :

    D’avoir une flore vaginale équilibrée.

    De ne pas laver cette zone fragile avec des produits parfumés et ne pas se laver de façon excessive,

    De bien sécher la vulve après chaque toilette,

    De porter des sous-vêtements en coton,

    De ne pas rester avec un bas de maillot mouillé après une baignade,

    De se changer après le sport

    "En prévention des vaginites irritatives, il est recommandé de se rincer à l'eau seule le plus souvent possible, conseille le Dr Elisabeth Paganelli. Il n'y a pas si longtemps les femmes se rinçaient souvent la vulve à l'eau, lors des règles, après être allée aux WC. C'était l'usage des bidetsCes règles d'hygiène en cas de vaginite récurrente si on accès à ces facilités".

    En cas de vaginite récurrente, il est conseillé de tout connaître sur la composition des savons et des gels en apprenant à décrypter la liste des ingrédients, de savoir éliminer des produits si vous avez des vulvo-vaginites à répétition, de changer de slip et de protections souvent en cas de sueurs ou lors des périodes de règles, d'utiliser des préservatifs". On peut conseiller "d'éviter la répétition des antibiotiques en cas de mycose à répétition (revoir leur indication avec le prescripteur) mais parfois nous devons expliquer que les mycoses cesseront quand la cure des antibiotiques sera finie (par exemple en cas de traitement de plusieurs mois d'une tuberculose, d'une salpingite)".

    • Avoir une bonne hygiène intime : toujours assécher délicatement la région vaginale, car l’humidité favorise la reproduction bactérienne

    • Ne pas utiliser de produits antiseptiques et/ou parfumés dans la région vaginale (savon, vaporisateurs, parfums, tampons et serviettes hygiéniques)

    • N’utiliser qu’exceptionnellement les douches vaginales

    • Porte des sous-vêtements confortables en coton (les strings sont à éviter)

    • Ne pas porter de pantalons trop serrés en matière synthétique

    • Bien laver les sous-vêtements

    • Ne pas porter un maillot de bain mouillé très longtemps après être sorti de l’eau

    • Après les selles, il faut s’essuyer de l’avant vers l’arrière pour éviter que des matières fécales n’entrent en contact avec le vagin

    • Se protéger avec un condom lors des rapports sexuels

    • Éviter les rapports sexuels tant que les symptômes n’ont pas disparu totalement

    RECETTE

    Saviez-vous que...?

    En cas de vaginite bactérienne (les plus fréquentes), il existe un remède de grand-mère qui serait, semble-t-il, aussi efficace que les crèmes vendues en pharmacie et particulièrement recommandé en cas de grossesse puisqu’on ne peut pas prendre de médicament : il faut imbiber un tampon hygiénique ou un morceau de coton (genre disque de coton à démaquiller) de yogourt nature probiotique et le placer pendant quelques heures directement dans le vagin ou sur la zone vaginale douloureuse (vulve, lèvres). Les bactéries naturelles présentes dans le yogourt peuvent aider la bonne flore vaginale à se reproduire, ce qui permet de lutter efficacement et rapidement contre les mauvaises bactéries. Vous pouvez aussi insérer des capsules de yogourt directement à l’entrée du vagin. Celles-ci sont vendues en pharmacie.

     

  • URETRITE, CAUSES, SYMPTOMES, ET TRAITEMENT

    URETRITE

     

    Maladie de uretrite

    Définition  

                     

    L'urétrite est une inflammation de l'urètre, la voie qui conduit l'urine depuis la vessie jusqu'au méat urinaire, l'orifice par lequel sort l'urine ainsi que des glandes péri-urétrales. 

    Cette inflammation est d'origine infectieuse dans la plupart des cas, et elle fait alors partie des infections sexuellement transmissibles (IST) et le plus souvent transmise lors d'un rapport sexuel. Contagieuse, elle majore le risque d'infection par le VIH et peut rendre stérile.

    Comment éviter cette maladie ?

    Pour éviter la maladie de l’URETRITE, il faut se traiter contre les salpingites, les trompes bouchées, les infections gonocoques, qui ne cesse de rendre stérile.

    Découvrez ici le remède de l’ONG AFRIQUE SANTE BIO qui permet d’éviter cette maladie en cliquant sur la photo que voici :

     

    Uretrite chez l homme

     

     

    Mais Quelles les causes de l’urétrite ? Et Quels en sont ses symptômes ?

    On dénombre plusieurs germes à l'origine de l'urétrite comme le gonocoque ou les chlamydia. Cependant, signale le Dr. Georges Delamare, médecin généraliste "l'urétrite n'est pas forcément une IST et peut survenir de manière spontanée". Les urétrites représentent un enjeu important de santé publique dans le monde entier, car elles sont fréquentes, très contagieuses et augmentent le risque d'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et sont une cause fréquente de stérilité chez la femme. Chez l'homme, les urétrites peuvent provoquer une prostatite, qui sera également une cause d'infertilité.

    Urétrite non infectueuse:

     

    Quoique plus rares que l'urétrite infectieuse, des forme non infectieuses d'urétrite existent. Elles sont causées par une inflammation, une augmentation de la taille de la prostate ou une anomalie testiculaire ainsi que, plus rarement, des causes chirurgicales ou encore un cancer de l'un de ces organes. Le Dr. Delamare met également en garde contre "certaines pratiques sexuelles telles que le sodurètre qui consiste à enfoncer des tiges, doigts, crayons ou autres dans le pénis via l'urètre, superficiellement ou en profondeur, jusqu'à éventuellement chatouiller la vessie". L'absence de cause infectieuse doit néanmoins faire évoquer des diagnostics différentiels tels que : tumeur, irritation (spermicide, savon, etc…), vessie hyperactive, cystite interstitielle ou autres troubles de la vidange vésicale. Dans tous les cas, un avis spécialisé auprès d'un urologue ou gynécologue s'impose alors.

     

    Urétrite gonococcique:

     

    L'urétrite gonococcique est causée par une bactérie, le gonocoque (Neisseria gonorrhoeae) appelée gonorrhée. C'est l'urétrite la plus fréquente. Elle se manifeste généralement quelques jours après la contamination qui a probablement eu lieu au cours d'un rapport sexuel non protégé avec une personne déjà infectée. La gonorrhée peut être associée à la seconde bactérie fréquemment en cause, la Chlamydia (Chlamydia trachomatis) : cette forme mixte est fréquente et représente 25% des cas. C'est typiquement ce que l'on appelle la "chaude pisse" explique le Dr. Delamare. 

     

    Urétrite non gonococccique:

     

    On parle d'urétrite non gonococcique (UNG) lorsque la gonorrhée a été exclue : on peut trouver d'autres germes comme le streptocoque. Certaines UNG sont transmises lors des rapports sexuels. Plusieurs causes sont possibles et, chez certaines personnes, la cause n'est jamais déterminée. Cependant les infections les plus fréquemment responsables d'une UNG sont les infections à Chlamydia et à Mycoplasma genitalium, qui représentent 20 à 70 % des cas. Les autres germes ou virus pouvant entraîner une UNG sont Trichomonas vaginalis, U. urealyticum, des adénovirus ou par des virus comme l'Herpes simplex types 1 et 2. Des bactéries responsables d'une infection des voies urinaires (reins, vessie et urètre) peuvent aussi entraîner une inflammation de l'urètre. Enfin, une infection vaginale chez la femme, comme une mycose ou une vaginose bactérienne, peut être responsable d'une UNG chez son partenaire

     

    Urétrite aigê : 

     

    L'urétrite aiguë est typiquement ce que l'on appelle la "chaude pisse" ou gonorrhée. Les symptômes se manifestent 2 à 5 jours après le moment de l'infection chez l'homme. "Il convient de consulter en urgence" signale le Dr. Delamare.

     

    Causes

    Les urétrites sont la manifestation la plus fréquente des infections sexuellement transmises (IST). La transmission de l'agent ou des agents pathogènes se fait par contact avec le pénis, le vagin, la bouche ou l'anus d'une personne infectée, même asymptomatique. La contamination peut se faire aussi en l'absence d'éjaculation.

    SYMPTÖMES DE LA MALADIE DE L'URETRITE

     

     

    Symptome de la maladie de uretrite

    Chez l'homme, l'urétrite se manifeste par :

    Schéma de l'urétrite chez un homme (l'infection est localisée au même endroit chez la femme sauf qu'elle n'a pas de prostate) © 123RF- Joshua Abbas

    • Une douleur vive au moment de la miction, ressemblant à des brûlures (on parle communément de "chaude pisse",
    • Une irritation au niveau du méat urinaire et des douleurs urétrales.
    • Un écoulement par le méat urétral, présent plus fréquemment le matin,
    • Une pollakiurie (envie fréquente d'uriner associée à une faible quantité d'urines émises)

     

    Les symptômes se manifestent chez femme suivant les points que voici :

    • L’envie fréquente d'uriner comme une cystite avec brûlures ou douleurs à la miction
    • La sensation de pesanteur dans le bas ventre
    • L’inflammation et de démangeaisons au niveau de la vulve et du vagin
    • L'écoulements vaginaux anormaux
    • Une dyspareunie (c'est à dire de douleurs lors des rapport sexuels)

     

    NB : Des atteintes extra-génitales non compliquées, pharyngées ou anorectales, peuvent être associées à l'urétrite ou une cervicite.

     

    TRAITEMENT DE L’URETRITE CHEZ L’HOMME ET CHEZ LA FEMME

    Le traitement de l’Urétrite par la médecine moderne entraîne le risque de recontamination et il est indispensable qu’il prévienne ses affiliés avant l’opération.

    Par ailleurs, le traitement de l’Urétrite par la phytothérapie est sans aucun effets ni inconvénients sur l’homme. Sur ce, il urge de que le patient respecte la posologie et la durée de traitement.

     

    Mise en garde :

    En cas de l’apparition des symptômes, prière contacter immédiatement votre Phytothérapeute, ne jamais fait l’automédication au risque d’aggraver votre urètre.

     

    Pour toutes autres informations, joignez-nous en cliquant juste sur le mot REMEDE BIO 

  • LA MASTITE : CAUSES, SYPMTOME ET TRAITEMENT

    LA MASTITE

    VOULEZ-VOUS DONNER DU LAIT MATERNEL A VOS ENFANTS SANS POUR AUTANT CRAINDRE QU’ILS TOMBENT MALADE ?

    CET ARTICLE EST UTILE POUR VOUS …

     

    DEFINITION ET TRAITEMENT

     

    Mastite modifie

     

     

    La mastite est un état morbide du sein caractérisé par la chaleur, la douleur, et la rougeur, le plus souvent unilatérale, qui survient dans l’immense majorité des cas chez les femmes qui allaitent. On les appelle alors des « mastites puerpérales. » Il peut toutefois arriver qu’une mastite (non puerpérale) survienne chez une femme qui n’allaite pas.

    Les mastites peuvent avoir une origine inflammatoire ou infectieuse. Lisez ici les remèdes BIO que propose l’ONG AFRIQUE SANTE BIO en cliquant sur DECOUVRIR LE REMEDE BIO

    CAUSES DE LA MASTITE

    Plusieurs causes peuvent explique la présence d’une mastite :

    • Des bactéries présentes à la surface du sein pénètrent dans le mamelon par des fissures ou crevasses dues à l’allaitement.
    • Le lait maternel stagne dans le sein parce que le bébé ne tête pas assez, que le lait ne s’écoule pas correctement, ou encore en raison d’une augmentation de la sécrétion de prolactine (l’hormone de production de lait maternel.)

    Dans les cas de mastite qui ont lieu en dehors de la grossesse ou de l’allaitement, la prolifération bactérienne dans le sein peut aussi être causée par une augmentation de prolactine (sans que l’on sache pourquoi) ou bien par :

    • Le diabète sucré,
    • La syphilis,
    • La tuberculose,
    • Un traumatisme : coup reçu sur la poitrine

    SI VOUS DESIREZ VOUS SOYER LES INFECTIONS DE LA MASTITE, ALORS VOUS DEVEZ APPELER VOTRE CENTRE DE SANTE NATUREL AFRIQUE SANTE BIO EN CLIQUANT SUR " JE VEUX LA GUERISON "

    LES SYMPTOMES DE LA MASTITE

    Les mastites d’allaitement sont présentes chez 20 à 30 % des femmes qui allaitent, de façon plus ou moins sérieuse. Dans la grande majorité des cas, l’inflammation ne dure que 24-48 h.

    Il faut toutefois noter que cette statistique n’est valable que dans les pays industrialisés : dans les régions reculées et les populations traditionnelles, la prévalence des mastites est de moins de 3 %. Dans ces pays, les femmes ont plus tendance à allaiter leurs bébés à la demande (toutes les heures, s’il le faut !) Certaines études tendent donc à prouver que l’inflammation des seins serait due en grande partie à une « mauvaise » manière d’allaiter.

    En outre, les résultats de recherche ont confirmé que la mastite n’est pas contagieuse.

    Les signes que voici révèlent les symptômes de la mastite:

    • Sensation de douleure atroce dans le sein
    • Sensation de pression dans un sein
    • Rougeur et chaleur localisée sur le sein douloureux
    • Plaie ou crevasse sur le mamelon
    • Mal de tête
    • Démangeaisons
    • Sensation d’une masse dure dans un sein
    • Douleur articulaire
    • Fièvre et frissons
    • Ganglions des aisselles qui deviennent plus volumineux
    • Parfois : écoulement de sang ou de pus dans le lait
    • Rarement : abcès

    Dans les cas de mastites non puerpérales, les symptômes sont habituellement moins virulents, mais ils peuvent récidiver de manière fréquente.

    COMPLICATION POSSIBLE DE LA MASTITE

    La mastite est le plus souvent bénigne et se résorbe d’elle-même en quelques jours. Il arrive toutefois que l’infection soit plus sérieuse et nécessite une intervention médicale qui visera à drainer le pus présent dans un abcès. Dans certains cas, l'intervention phytothérapeute est nécessaire pour le traitement de la mastite.

    Il arrive que des mastites à répétitions non causées par l’allaitement soient causées par la présence d’une tumeur cancéreuse.

    PRECAUTION ET TRAITEMENT

    La plus part des cas, la mastite ne dure que 24-48 heures et peut être enrayée sans traitement médical. Il suffit souvent d’appliquer les mesures suivantes :

    • Se reposer le plus possible.
    • S’assurer que la position d’allaitement est adéquate.
    • Allaiter bébé plus fréquemment, pour bien drainer les seins (8 à 12 fois par jour)
    • Appliquer sur le sein des compresses chaudes avant d’allaiter, des compresses froides après la tétée.
    • Si nécessaire, tirer les surplus de lait.
    • Masser délicatement le sein atteint.

    Si la situation ne s’améliore pas en 24 h, une consultation médicale s’impose. Dans ce cas, prière fait appel à votre phyotohtérapeute pour un bon traitement afin de mettre un terme à l'infection.

    Prévention de la mastite

    On ne peut habituellement pas prévenir la mastite qui n'est pas causée par l’allaitement.

    En ce qui concerne les mastites puerpérales, certaines mesures peuvent réduire leur incidence :

    • Allaiter fréquemment.
    • S’assurer d’avoir une bonne position pendant l’allaitement.
    • Changer fréquemment de position pendant l’allaitement.
    • Traiter les petites crevasses dès qu’elles apparaissent.
    • S’assurer que les seins sont bien vidés après chaque tétée (les drainer manuellement ou avec un tire-lait, au besoin.)

    Note

    Les informations contenues dans cet article vous sont fournies à titre informatif préventif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter d’un phytothérapeute si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

     

  • Frigidité, quel Remède Naturel pour guérir ce mal ?

    DESCRIPTION DE LA FRIGIDITE

     

    Asb frigidite

     

    Le mot frigidité est utilisé pour décrire l’absence d'orgasme ou la baisse de plaisir, voire l’insatisfaction totale de la femme pendant ses rapports sexuels. C'est à dire que la femme ne connait pas la jouissance sexuelle? En d'autres termes, la femme ne jouit pas pendant l'acte sexuel. Ce phénomène est courant et selon les statistiques moins de 25% de femmes en couple connaissent le plaisir secxuel. En un mot beaucoup de femmes en couple font l'amour juste pour satisfaire leur mari. Pour beaucoup de femmes en couple faire l'amour devient une corvée. Heureusement que nous avons de bons remèdes naturels pour aider les femmes à vaincre la frigidité.

    Comment se Traduit la Frigidité?

    Ce trouble sexuel féminin se traduit de deux façons :

    Soit par une absence d’orgasme, appelé « anorgasmie », qui à son tour se décline en deux formes. Il y a ce que l’on appelle anorgasmie primaire si la femme en question n’a jamais eu d’orgasme, et anorgasmie acquise ou secondaire si elle n’arrivait plus à en avoir à cause de certains blocages psychologiques ou émotionnels. Ces deux formes anorgasmie peuvent être totales si l’orgasme ne peut être déclenché ni en couple ni par des stimulations vaginales et ou clitoridiennes, ou coïtale si la femme n’a uniquement pas d’orgasme lors de la pénétration.
    Soit par une baisse de la libido ou un manque de désir sexuel.

    Quelles sont les Causes de la frigidité

    Dr. Pierre Daco disait « la frigidité peut provenir des trouves objectifs tels que le surmenage, l’épuisement, le diabète, la neurasthénie, l’intoxication »

    Mais les études menées par l’ONG AFRIQUE SANTE BIO illustre les causes de ce trouble sexuel selon qu’il s’agit de nature psychologique ou physiologique.

    Aspects psychologiques

    • Des antécédents de traumatisme sexuel, notamment les viols, actes incestueux, attouchements pédophiles,
    • Stress
    • Défaut de préliminaire ou absence de préliminaire
    • Peur du sexe surtout si l'homme à un pénis trop gros et trop long
    • Peur de ne pas pouvoir satisfaire son partenaire, à cause d’un manque d’expérience.
    • Timidité.
    • Difficultés dans les relations de couple : dispute, manque de communication, partenaire peu attentif au désir de l’autre, partenaire ne sachant pas comment éveiller les désirs, monotonie,
    • Croyance religieuse
    • Trouble dépressif
    • Peur de tomber enceinte, ou de contracter des maladies sexuellement transmissibles.
    • Complexes par rapport à sa morphologie.
    • Problème de couple
    • Difficultés au quotidien

    Aspect physiologique

    • Traitements à base d’antipsychotiques et d’antidépresseurs.
    • Bouleversements hormonaux pendant la grossesse ou la ménopause.
    • Dépendance à l’alcool ou aux drogues.
    • État de santé en générale, maladie, fatigue physique et mentale,

    SYMPTOMES DE LA FRIGIDITE

     

    Asb frigidite guerison 1

     

    La frigidité se manifeste par :

    • Sensation de douleur,
    • Manque d’envie,
    • Baisse de libido
    • Une sensation d’inconfort pendant le coït ou lors des stimulations vaginales ou clitoridiennes,
    • Une sensation de douleur lors la pénétration, ou pendant les rapports, appelé dyspareunie,
    • Une sècheresse vaginale ou une faible lubrification du vagin
    • Des difficultés à atteindre l’orgasme ou une anorgasmie

    Remarque au Sujet de la Frigidité

    La frigidité n’est pas une maladie en soi, mais plutôt un trouble fonctionnel ; qui d’ailleurs touche un grand nombre de femmes. Selon les statistiques, près d’une femme sur quatre en est concernée. Ce trouble sexuel ne constitue un véritable problème que lorsqu’il devient source d’anxiété pour la femme ou entraine une dépression.

    Il faut aussi noter que l’absence de désir et d’orgasme est tout à fait normal chez les jeunes, au début de leur vie sexuelle. Le fonctionnement sexuel de la femme présente un temps d’adaptation différent, variable en fonction de son âge, sa personnalité, sa religion, sa culture, son niveau d’éducation et du genre de relation qu’elle mène avec son partenaire.

    Traitements de la frigidité

    Le traitement de ce dysfonctionnement sexuel dépendra de sa cause. Dans le cas d’une cause psychologique, l’intervention d’un psychologue ou d’un sexologue est nécessaire. Par contre si la cause est physiologique ou biologique, le recours à la phytothérapie s’avère indispensable.

    AFRIQUE SANTE BIO dispose de remède contre cette maladie qui gangrène la jeunesse féminine.

    Prière visiter notre boutique afribio.com ou afriquebio.com pour lire l’intégralité de notre remède BIO qui traite la frigidité.

    Lire la suite