Prière de Découvrir le Site de Recettes Naturelles EWEBIO  Prière de Partager les Pages

traitement naturel de hémiplégie

  • TRAITEMENT NATUREL DE L'HEMIPLEGIE A BASE DES PLANTES

    L’HEMIPLEGIE

     

    SOMMAIRE

     

    INTRODUCTION

    Généralement causée par un AVC, l’hémiplégie résulte en une paralysie invalidante. Si elle n’est pas traitée rapidement, elle peut entraîner des conséquences sur l’autonomie et la vie quotidienne de la personne atteinte. Qu’est-ce que l’hémiplégie, quels sont ses symptômes, ses causes et quels sont les traitements existants ?

    Si vous souhaitez avoir le traitement de naturel de l'hémiplégie, alors cliquez sur le REMEDE BIO DE L'HEMIPLEGIE pour lire gratuitement notre remède BIO qui guérit cette maladie.

     

    Aviez-vous des préoccupations ou questions pour nous ?

    Appelez l'équipe des experts en conseils et orientations médicale sur +22997324449

    Veuillez nous joindre par whatsapp en cliquant sur APPELER 

     

     

     

     

    Définition de l’hémiplégie

    L’hémiplégie est une paralysie du côté droit ou gauche du corps en raison d’une atteinte du système nerveux central, c’est-à-dire du cerveau et de la moelle épinière. Elle est généralement causée par un problème circulatoire comme un AVC, une tumeur ou un traumatisme du cerveau. La transmission de messages nerveux impliqués dans le mouvement des membres est interrompue : la paralysie qui s’ensuit diminue ou abolit entièrement la capacité à bouger le bras et la jambe touchés. Soit bras et jambe sont atteints, ou seulement l’un ou l’autre, et parfois le visage. On parle d’hémicorps quand la paralysie touche la moitié gauche ou droite du corps. Enfants et adultes peuvent en être victimes.

    Il existe 2 grand types d’hémiplégie : l’hémiplégie spasmodique ou spastique raidit les muscles, tandis que l’hémiplégie flasque leur fait perdre leur force. Elle est totale quand les mouvements des membres sont impossibles, ou partielle quand le malade arrive à les bouger un peu. Lorsque l’atteinte du bras et de la jambe est identique, l’hémiplégie est proportionnelle. Si les membres atteints sont différents, elle est non proportionnelle.

     

    Aviez-vous des préoccupations ou questions pour nous ?

    Appelez l'équipe des experts en conseils et orientations médicale sur +22997324449

    Veuillez nous joindre par whatsapp en cliquant sur APPELER 

     

    categorie d'HEMIPLEGIE: Hémiplégie gauche et hémiplégie droite

    L’hémiplégie droite est liée à une atteinte de l’hémisphère gauche du cerveau, tandis que l’hémiplégie gauche est liée à une atteinte de l’hémisphère droit. Les conséquences sur le malade sont différentes : l’hémiplégie droite provoque des troubles du langage en plus des troubles moteurs. Dans le cas d’une hémiplégie gauche, l’hémiplégique peut avoir le sentiment que la partie atteinte ne lui “appartient” plus, ou que ce qui est présent de ce côté de son corps “n’existe plus”, ce qu’on appelle l’héminégligence. Il peut alors subir un trouble de l’orientation. 

    Par ailleurs, il existe plusieurs formes d’hémiplégie en fonction du degré de handicap :

    • L’hémiplégie totale, aucun mouvement existe ;
    • L’hémiplégie partielle, quelques mouvements restent possibles ;
    • L’hémiplégie proportionnelle lorsque les membres sont atteints de la même manière ;
    • L’hémiplégie non proportionnelle quand l’un des membres est plus atteint que l’autre.

    Cette paralysie est en lien avec une atteinte du système nerveux central, c’est-à-dire affectant le cerveau et la moelle épinière. Les ordres de mouvement envoyés par le cerveau ne sont plus transmis aux muscles. Ceci témoigne d’une lésion unilatérale de la voie pyramidale qui regroupe plusieurs fibres nerveuses allant du cortex cérébral aux différents niveaux de la moelle épinière. C’est, en effet, cette voie nerveuse qui est responsable de la contraction musculaire.

    Le plus souvent, une hémiplégie est la conséquence d’un accident vasculaire cérébral ou AVC. Un accident vasculaire cérébral peut être défini comme étant un déficit brutal d’une fonction cérébrale sans autre cause apparente qu’une cause vasculaire. On parle d’AVC lors d’une interruption brutale du flux sanguin au niveau du cerveau, privant une ou plusieurs parties de ce dernier d’oxygène et ayant pour conséquence leur dysfonctionnement puis leur mort en quelques minutes. Les AVC peuvent avoir deux origines différentes : une interruption de l’irrigation d’une partie du cerveau à cause d’un caillot qui bouche une artère, on parle alors d’AVC ischémique, ou une hémorragie cérébrale en cas d’AVC hémorragique. Un AVC est donc une urgence vitale. L’AVC est la première cause de handicap acquis chez l’adulte. C’est également la troisième cause de mortalité en France.

    Enfin, bien que moins fréquentes, il existe d’autres causes d’hémiplégies : une tumeur du système nerveux central, un traumatisme, une infection virale (VIH), une méningite, la tuberculose.

     

    Aviez-vous des préoccupations ou questions pour nous ?

    Appelez l'équipe des experts en conseils et orientations médicale sur +22997324449

    Veuillez nous joindre par whatsapp en cliquant sur APPELER 

     

     

     

     

    Quelles sont les causes de l'hémiplégie ?

    Pour comprendre l'apparition de ces différents symptômes, il faut comprendre l'origine d'une hémiplégie. Celle-ci est liée à une atteinte du système nerveux central, c'est-à-dire que les ordres en provenance du cerveau et de la moelle épinière ne sont pas correctement transmis à l'ensemble des muscles. En cas d'hémiplégie, une lésion survient au niveau de ce système de transmission des messages moteurs à destination des muscles. Si elle survient sur la partie gauche, la paralysie se manifestera sur le côté droit, et inversement. Ces lésions sont généralement liées à la survenue d'une pathologie ou d'un traumatisme comme :

    • Un accident vasculaire cérébral ou AVC, qui est lié à un dysfonctionnement de la circulation sanguine au niveau du cerveau ;
    • Une hémorragie cérébrale, qui survient à cause d'un écoulement de sang en dehors des voies de circulation sanguine au niveau du cerveau ;
    • Une ischémie cérébrale, c'est-à-dire une diminution de l'apport sanguin au niveau du cerveau ;
    • Un traumatisme crânien ;
    • Une tumeur cérébrale ;
    • Un coma, altération totale ou partielle de différentes fonctions de l’organisme ;
    • Une infection du système nerveux ;
    • Une pathologie inflammatoire, comme la sclérose en plaques qui est une maladie qui affecte notamment le cerveau et la moelle épinière.

    C’est l’AVC qui est la principale cause de l’hémiplégie. Touchant le système nerveux central, donc le cerveau et la moelle épinière, c’est aussi la première cause de handicap acquis. En bloquant l’irrigation du cerveau ou en conduisant à une hémorragie cérébrale en raison d’une rupture artérielle, l’AVC conduit à un défaut d’alimentation en oxygène de la partie touchée. Les cellules nerveuses meurent, provoquant des symptômes plus ou moins prononcés. L’hémiplégie est donc une conséquence de cet accident circulatoire. Les séquelles qui en résultent peuvent être permanentes ou régresser grâce à une rééducation.

    D’autres facteurs peuvent provoquer une hémiplégie, même s’ils sont moins fréquents : un traumatisme cérébral avec hématome par exemple, une tumeur, ou encore une infection comme une encéphalite, une méningite ou le VIH. Certaines maladies du système nerveux peuvent également provoquer une hémiplégie, comme la sclérose en plaques.

    Le diagnostic de l’hémiplégie est réalisé par un neurologue qui analyse les symptômes pour déterminer l’hémisphère du cerveau touché. Il vérifie notamment la force musculaire et les réflexes des membres. Un IRM ou un scanner du cerveau permet de localiser la zone concernée.

     

    Aviez-vous des préoccupations ou questions pour nous ?

    Appelez l'équipe des experts en conseils et orientations médicale sur +22997324449

    Veuillez nous joindre par whatsapp en cliquant sur APPELER 

     

     

     

     

    Quels sont les symptômes d'une hémiplégie ?

    Affectant les mouvements d'un ou plusieurs muscles, une hémiplégie peut se manifester de deux façons différentes :

    • L'hémiplégie spasmodique, où les muscles atteints sont raides ;
    • L'hémiplégie flasque, où les muscles atteints sont mous et affaiblis.

    En plus d'empêcher certains mouvements du corps, une hémiplégie peut être accompagnée d'autres troubles comme :

    • Des troubles de la parole, avec des difficultés à s'exprimer ;
    • Des problèmes oculaires, comme la perte de la moitié du champ visuel, ou l'apparition d'une vision double ;
    • Des difficultés pour s'alimenter et déglutir ;
    • Des troubles émotionnels, avec une perte de la maîtrise de soi et une sensation d'irritabilité ;
    • Des troubles cognitifs, comme des pertes de mémoires ;
    • Des troubles sensoriels, se manifestant notamment par des sensations désagréables au niveau des membres paralysés comme des picotements ou des brûlures ;
    • Des complications pour l'élimination urinaire, avec l'apparition d'une incontinence urinaire ;
    • Des complications pour l'élimination intestinale, avec l'apparition d'une constipation ;
    • Des troubles sexuels, comme des troubles de l'érection ou une perte de libido.

    Lorsqu’une hémiplégie est partielle, c’est-à-dire que des mouvements restent possibles, on observe une diminution de la force musculaire associée à une faible mobilité. Cela se manifeste par une maladresse, des troubles de la marche, une grande fatigue et des chutes fréquentes du côté atteint.

    En cas d’hémiplégie totale, les mouvements ne sont pas possibles, et les réflexes sont inexistants. Le signe de Babinski est présent : quand on touche le côté extérieur de la plante du pied, on constate une extension du gros orteil, alors que chez un individu sain cette stimulation est responsable d’une flexion.

    On observe également une modification du tonus musculaire : les muscles sont raides et contractés en cas d’hémiplégie spastique, ou au contraire mous et flasques lors d’une hémiplégie flasque. Par ailleurs, au niveau du visage, lorsque celui-ci est atteint, on peut constater une chute de la paupière ou un sourire asymétrique qui témoignent d’une atteinte des muscles du visage.

    En dehors des troubles moteurs, d’autres symptômes existent :

    • Une douleur au niveau des membres atteints ;
    • Une aphasie, c’est-à-dire des difficultés à s’exprimer et à comprendre certains mots ;
    • Des troubles sphinctériens qui se traduisent par une incontinence urinaire, ou inversement une rétention urinaire, ou une incontinence fécale ;
    • Des troubles sexuels, notamment de l’érection et de l’éjaculation chez les hommes. On constate très souvent une diminution de la libido chez les patients.

    Certaines complications peuvent se manifester suite à une hémiplégie, par exemple des douleurs dans les articulations immobilisées, une fragilisation osseuse, des escarres (en lien avec une même position prolongée) ainsi que des troubles de la circulation avec un risque de phlébite ou d’œdème.

     

    Aviez-vous des préoccupations ou questions pour nous ?

    Appelez l'équipe des experts en conseils et orientations médicale sur +22997324449

    Veuillez nous joindre par whatsapp en cliquant sur APPELER