Recettes Naturelles EWEBIO  et NDIASANTE

Bénin Gabon Togo Caméroun Côte d'Ivoire Libéria Guinée Conakry France Allemagne  USA Maroc Londre Burkina Faso Congo Brazza RDC

Rose de Jericho  antibiotique

LES VERTUS THERAPEUTIQUE DE LA ROSE DE JERICHO

LA ROSE DE JERICHO

 

Les origines de la rose de Jéricho

Remède oriental ancestral, l’Anastatica hierochunticala, plus connue sous le nom de « rose de Jéricho » ou « chajarat Maryam » est une petite plante crucifère annuelle, plus rarement bisannuelle, de la famille des Plantae. Plante du désert s’adaptant à son environnement, elle est dotée d’une capacité de reviviscence. En effet, elle se dessèche dès maturité de ses graines, en particulier lors des périodes de fortes chaleurs sans pluie, et se revivifie au contact de l’eau, que ce soit sur un sol humide ou dans un verre d’eau. Une fois réhydratée, après quelques heures, elle s’ouvre et reprend son aspect initial ; ses fonctions métaboliques alors en veille reprennent et sa croissance se poursuit. Ainsi, ses rameaux se déroulent et libèrent leurs graines vivantes. S’ensuit une nouvelle période de sécheresse pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois, voire plusieurs années, avant d’entamer une nouvelle reviviscence.

On retrouve cette plante séchée en Afrique du Nord pré-saharienne, au Sahara et au Moyen-Orient, notamment à la Mecque. Elle y est principalement utilisée par les femmes afin de lutter contre les problèmes d’infertilité.

Cette plante n’est pas à confondre avec la Selaginella lepidophylla, appelée également « fausse rose de Jéricho », qui est une sélaginelle de la famille des Sélaginacées à propriétés diurétiques que l’on retrouve majoritairement dans le désert de Chihuahua, à la frontière Américano-Mexicaine.

Bienfaits de la Rose de Jericho

Permet de tomber enceinte : elle est utilisée dans les pays arabes et au Maghreb pour améliorer la fertilité depuis des milliers d’années.

La rose de Jéricho est hépatotrope : Cela signifie qu’elle agit directement sur le foie en le protégeant contre les attaques, les maladies et les infections. Utilisable en prévention ou directement pour se soigner.

La Chajarat Mariam est une plante hypoglycémiante : Un allié de poids pour les diabétiques puisqu’elle va permettre de réguler votre taux de glycémie. Cela signifie qu’elle va baisser le taux de sucre dans votre corps.

Pour faciliter l’accouchement : La fin de grossesse est une période difficile, surtout quand le bébé prend son temps pour arriver dans ce monde. La chajarat mariam facilite l’accouchement.

La Rose de Jéricho est diurétique : Idéalement utilisée pour favoriser les sécrétion d’urine. Utilisée par ceux souffrant d’hypertension artérielle ou de troubles urinaires.

Traite le diabète : Traitement de l’hypertension artérielle, régulation du taux de sucre et action directe sur le foie, autant d’actions qui l’aide à lutter efficacement contre le diabète.

Traiter la conjonctivite : Maladie qui touche directement les yeux et qui en soit n’est pas dangereuse. Cette affection peut, en s’aggravant, baisser votre vue si vous ne la traitez pas. Traitez la conjonctivite avec la Chajarat Maryam.

 

CaractéristiqueS DE LA ROSE DE JERICHO

La rose de Jéricho est caractérisée par sa tige rameuse, garnie de feuilles oblongues, est terminée par des épis de fleurs blanches. Dès que les graines qu'elle porte ont atteint leur maturité, cette plante se pelotonne et se dessèche ; mais dès qu'elle se trouve transportée sur une terre humide ou est arrêtée aux bords des eaux, elle reprend sa forme première, les racines s'accrochant au sol, les rameaux s'étendant, de nouvelles feuilles naissant, de nouvelles fleurs s'épanouissant, une seconde végétation s'accomplit entièrement.

On place l'Anastatique au nombre des plantes hygrométriques ; même lorsqu'elle est vieille et sèche, elle a la propriété de se dilater et de s'étendre, ou de se resserrer, suivant que l'air libre est humide ou sec. Ses graines arrondies s'attachent à la terre aussitôt qu'elles s'échappent de la silicule globuleuse qui les contient, et y germent bientôt.

En mettant à tremper la tige de l'Anastatique dans un verre d'eau, l'on obtient le même phénomène que lorsque la plante se fixe sur un sol humide, avec la seule différence que la sorte d'épanouissement de ses rameaux desséchés n'est autre chose que l'expansion des rameaux devenus souples, qui rappelle le calice frangé de la nigelle cultivée ou de la rose mousseuse. L'expérience peut être répétée plusieurs fois avec la même plante.

 

D’où sont tirées l’ensemble de ces propriétés ?

L’ensemble de ces propriétés est une liste non-exhaustive de tous les bienfaits que nous pouvons tirer de cette plante.

Cela est tiré d’études cliniques et de cas constatés. Bien que cela ne soit pas encadré de la même manière qu’une étude scientifique au vue d’une observation particulière, les cas cliniques sont tout de même des preuves concrètes et pratiques des bienfaits de la Rose de Jéricho.

Au fil du temps et des différentes observations, cette liste sera complétée. Ayez en tête que les bénéfices de l’utilisation d’une plante dépendent de nombreux facteurs et ne sont pas les mêmes pour tous.

Dans tous les cas, la Rose de Jéricho est reconnue pour ses propriétés lui permettant d’agir concrètement sur la fertilité ainsi que sur le foie.

 

Rose de Jéricho immortelle ?

 

Est-elle vraiment immortelle ? Pourquoi suscite-t-elle l’enthousiasme des scientifiques ? Renfermerait-elle les secrets de la jeunesse éternelle ? 

Cette plante est incroyable, elle peut vivre en état comateux pendant 50 ans, ressemblant à une plante desséchée, vieille et inerte. Mais dès qu’elle trouve de l’eau, elle revient enfin à la vie et récupère sa couleur verte comme si la chlorophylle l’avait colonisée. Il faut la voir déambulée dans un désert ardent du proche orient, il y a sans aucun doute, un aspect mystique insondé et inéludé.
 

Cette plante doit être un exemple de vie, une leçon morale mais aussi apocalyptique comme l’est la venue du fils de celle dont elle porte le nom. Son secret ? Elle économise chaque goutte d’eau qu’elle contient dans ses entrailles comme le ferait une tortue qui cherche à protéger sa vie. Elle s’enroule sur elle même, comme un signe psychomoteur d’auto-protection, elle parcourt les dangers des sables chauds et mouvants. Elle persiste, s’entête, défie, paraît morte, mais en réalité, elle vit ! La Rose de Jéricho, la plante ressuscitée 

Son périple qui paraît perdue d’avance est promu à la victoire, celui de la vie, celui de l’eau, qu’elle va finir par rencontrer et récupérer toute son énergie. La voilà enfin, renaître, telle une fleure qui éclot !

Rose de jericho

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire