Prière de Découvrir le Site de Recettes Naturelles EWEBIO  

Image de la rhinite asb

TRAITEMENT DE LA RHINITE A BASE DES PLANTES

LA RHINITE

DEFINITION

Une rhinite peut être définie comme une inflammation des muqueuses de la cavité nasale. Il existe différentes rhinites répondant à diverses causes. Les rhinites peuvent être régulière nécessitant un long traitement. La rhinite est extrêmement répandue. En France on compte près de 6 millions de personnes souffrant d'une rhinite allergique.

 

Besoin d'assistance de nos experts en santé ?
Appelez donc ce numéro
+22997324449

 

LES DIFFERENTES CATEGORIES DE RHINITE

La rhinite est une inflammation des fosses nasales. Il existe différents types de rhinites dont les causes sont aussi différentes. De plus en plus répandues dans le monde entier, les rhinites provoquent des conséquences non négligeables pour le patient. Face à la hausse de la pathologie, l'OMS a réalisé en 2001 une nouvelle classification de la maladie.

La rhinite allergique existe sous différentes formes, la plus connue étant le "rhume des foins". Cette pathologie apparaît en règle générale durant le printemps ou l'été en période de floraison. Le pollen, les graminées et les moisissures provoquent des allergies. Il est à noter que la rhinite allergique peut présenter une intensité plus ou moins élevée. Elle sera persistante si elle dépasse les 4 jours durant au moins 4 semaines. Elle sera au contraire intermittente si elle est inférieure à 4 jours par semaine durant 4 semaines.

La rhinite vasomotrice apparait souvent en période de stress. Cette rhinite n'est pas allergique. Elle découle d'une mauvaise régulation du système neuro-végétatif. La rhinite vasomotrice touche plus souvent les femmes.

La rhinite Chronique dure au moins 12 semaines par an. Il s'agit d'une maladie de la muqueuse nasale. La rhinite chronique peut être allergique puisque sa dénomination chronique fait référence à sa durée.

 

Aviez-vous des préoccupations ou questions pour nous ?

Appelez l'équipe des experts en conseils et orientations médicale sur +22997324449

Veuillez nous joindre par whatsapp en cliquant sur APPELER 

 

 

 

 

 

 

CAUSES DE LA RHINITE

De façon générale, la rhinite est associé à des agents ou aux affections spécifiques dont voici quelques-uns :

  • Changements de température ou de pression barométrique, air turbulent.
  • Parfums, fortes odeurs de cuisine, fumée.
  • Poussière inorganique (qui est séparée des acariens), pollution de l’air.
  • Aliments épicés, alcool.
  • Certains médicaments, comme certains comprimés pour la tension artérielle.
  • L’excitation sexuelle.
  • Stress (émotionnel ou physique).

Les autres causes de rhinite non allergique sont entre autres :

  • Rhinite non allergique avec syndrome d’éosinophilie (NARES). Les rhinites éosinophiles (c’est-à-dire les rhinites intrinsèques pérennes) représentant 20 % des diagnostics de rhinites. Certains chercheurs pensent que cela pourrait être un précurseur de la triade aspirine de l’asthme intrinsèque, de la polypose nasale et de l’intolérance à l’aspirine. Un métabolisme anormal des prostaglandines a également été impliqué comme cause de NARES. Des taux élevés d’éosinophiles sont présents dans environ 20 % des frottis nasaux de la population générale. Cependant, les éosinophiles ne présentent pas tous des symptômes de rhinite.

Un trait distinctif des NRAES est la présence d’éosinophiles, généralement entre 10 et 20 %, sur le frottis nasal. En général, les patients atteints de NARES présentent une congestion nasale, des éternuements, une rhinorrhée, un prurit nasal et une hyposmie.

  • La rhinite professionnelle est généralement causée par un irritant ou un allergène inhalé (par exemple, les antigènes d’animaux de laboratoire, les céréales, les poussières de bois et les produits chimiques).

Les patients atteints de rhinite professionnelle présentent souvent un asthme professionnel concomitant.
La rhinite hormonale est causée par des déséquilibres hormonaux tels que la grossesse, les états hypothyroïdiens, la puberté et l’utilisation de contraceptifs oraux, l’utilisation d’œstrogènes conjugués.

  • La rhinite médicamenteuse est causée par plusieurs médicaments, notamment les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, la réserpine, la guanéthidine, la phentolamine, le méthyldopa, les bêta-bloquants, la chlorpromazine, la gabapentine, la pénicillamine, l’aspirine, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, la cocaïne inhalée, les œstrogènes exogènes et les contraceptifs oraux.
  • La rhinite médicamenteuse est considérée comme une rhinite induite par un médicament et résulte de l’utilisation prolongée (c’est-à-dire plus de 5 à 10 jours) de décongestionnants nasaux topiques en vente libre. En général, ces patients présentent une congestion nasale étendue et une rhinorrhée, résultant de la perte du tonus du nerf sympathique, plutôt que de la cause initiale de la rhinite. La fonction nasale normale devrait reprendre dans les 7 à 21 jours suivant l’arrêt des décongestionnants. Les symptômes s’améliorent généralement avec les stéroïdes nasaux.
  • La rhinite gustative survient après la consommation d’aliments chauds et épicés. Il s’agit d’un écoulement nasal “humide” (abondant), secondaire à une vasodilatation nasale (dilatation des vaisseaux sanguins) et il est dû à la stimulation du nerf vague, survenant généralement quelques heures après la consommation de l’aliment.

Parmi les affections souvent confondues avec la rhinite non allergique, on peut citer

  • Polypes nasaux.
  • Traumatisme nasal antérieur.
  • Anomalies structurelles, par exemple une déviation de la cloison nasale.

Aviez-vous des préoccupations ou questions pour nous ?

Appelez l'équipe des experts en conseils et orientations médicale sur +22997324449

Veuillez nous joindre par whatsapp en cliquant sur APPELER 

 

SYNPTOME ET FACTEUR DE RISQUE

Les symptômes de la rhinite sont nombreux et contraignants. L'intensité et la manifestation de ces symptômes peuvent varier selon les patients. Face à une rhinite chronique les patients rencontreront une obstruction nasale (sensation de nez bouché), un écoulement nasal ainsi que des maux de tête.

La rhinite allergique répond à des symptômes plus spécifiques et plus conséquents qu'une rhinite classique. Ainsi, le patient rencontrera en plus des symptômes de la rhinite classique des symptômes distincts. Des éternuements à répétition ainsi que des démangeaisons de la gorge et du nez. Mais les symptômes les plus typiques se manifestent principalement au niveau des yeux. Des troubles oculaires tels que des larmoiements, des rougeurs et des irritations apparaissent. 

Des facteurs de risques des rhinites allergiques peuvent être délimités. Il est conseillé d'éviter au maximum tout contact avec la poussière. Les acariens ainsi que les animaux favorisent aussi fortement les rhinites allergiques. La pollution atmosphérique est particulièrement nocive pour les sujets aux rhinites allergiques.

Les facteurs de risque de la rhinite vasomotrice sont nombreux mais facile à éviter. Encore et toujours, l'hygiène de vie est primordiale. L'alcool et le tabac sont donc à proscrire pour éviter d'encourager l'apparition d'une rhinite vasomotrice. Comme nous l'avons évoqué, la rhinite vasomotrice est souvent provoquée par un état de stress, les émotions vives sont donc à contrôler dans la mesure du possible.

Les symptômes des rhinites fatiguent énormément le patient, pourtant celui-ci peine à trouver le sommeil à cause de congestions nasales. Son partenaire verra lui aussi son sommeil perturbé par les ronflements provoqués par la rhinite. Afin d'éviter les ronflements, il est possible d'utiliser l'orthèse intra-nasale Nastent. Facile et efficace, elle s'adapte à chaque morphologie.

Afin de guérir la rhinite, différents médicaments existent. La congestion nasale nécessite un lavement du nez. De l'eau salé ou un sérum physiologique conviendront parfaitement.

L'homéopathie est possible en cas de rhinite allergique. Lorsque vous savez que durant une période précise de l'année vous êtes sujet aux allergies vous pouvez prendre en prévention une cure d'homéopathie.

Les sujets aux rhinites utilisent de plus en plus de remèdes naturels pour limiter les symptômes. Les huiles essentielles présentent de véritables vertus thérapeutiques en matière de rhinite. Face à une rhinite allergique il est possible d'utiliser des huiles essentielles de menthe poivrée et de lavande pour pallier aux démangeaisons.  Afin de décongestionner une inhalation d'eucalyptus sera recommandée.

La racine de réglisse permet d'atténuer la toux. Enfin, il est possible de boire du thé vert chaque matin. Ce thé permettra d'apporter un anti-allergique.

 

Traitement naturel de la rhinite

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire